Sommaire
Senior Actu

Mondial Assistance lance un service pour lutter contre l'hypercholestérolémie

Dans le cadre de sa gamme Capital Santé et de ses programmes d'accompagnement de pathologies, Mondial Assistance France vient de lancer un nouveau service de prévention et d'accompagnement en matière d'hypercholestérolémie et de dyslipidémie.


A une époque où, en France, à l'instar des Etats-Unis, le nombre de patients atteint d'hypercholestérolémie est en constante augmentation* (cette observation est à mettre en parallèle avec la prévalence de l'obésité chez les adultes qui est passée de 6% au début des années 1980, à 11,3% en 2003), ce service s’annonce comme « un réel programme d'éducation sanitaire composé d'outils d'information et de surveillance à destination des populations à risque ».

Selon l’assureur, ce service est réalisé par huit infirmières, spécialement formées aux problématiques d'hypercholestérolémie et propose aux personnes exposées : des réponses à leurs questions ; des programmes d'accompagnement personnalisés et des fiches thématiques adaptées à leur situation.

Les conseils visent à favoriser un style de vie et des comportements vertueux, à faire respecter les recommandations faites par le médecin traitant du patient et à réduire les risques associés à cette maladie.

« L'écoute et les conseils s'inscrivent dans le strict respect des recommandations de l'ANAES et de l'Agence du Médicament et viennent compléter l'information faite par le médecin traitant du patient qui reste au cœur du dispositif », précise Laurent Goldstein, directeur Santé de Mondial Assistance France.

Capital Santé s’annonce comme un service de prévention et d'accompagnement des assurés souhaitant préserver leur capital santé. En 2005, selon les chiffres de l’assureur, plus de 3000 bénéficiaires ont été accompagnés par l’un de ces produits et Mondial Assistance prévoit un doublement de l'activité en 2006. La gamme se compose, entre autre, de programmes d’accompagnements des pathologies suivantes : hypertension, diabète, aide à la réduction de la surcharge pondérale, Alzheimer, cancer, etc.

L'Hypercholestérolémie en Chiffres :

Elle se définit par un taux de cholestérol sanguin supérieur à 2,5 g/l. Sa prévalence est estimée en population générale adulte française entre 20 et 30%. C’est un facteur de risque de morbidité et mortalité cardio-vasculaire (notamment pour l'infarctus du myocarde) et donc d'une part de mortalité prématurée.

Le nombre de patients hypercholestérolémiques serait en augmentation du fait du changement du mode d'alimentation (prévalence croissante de l'obésité et du diabète de type 2).

Plusieurs études ont montré, en prévention primaire et en prévention secondaire, qu'une réduction du cholestérol total et de sa fraction LDL, diminuait la mortalité globale par atteinte coronaire.

Exemples de questions fréquemment posées par les patients atteints d'hypercholestérolémie :
Qu'est ce que le bon et le mauvais cholestérol ?
Quels sont les aliments à éviter ou à privilégier ?
Que pensez-vous des médicaments qui font baisser le cholestérol ?
Est-ce qu'il y a des comportements à risque ?
Quels conseils hygiéno-diététiques pouvez-vous me donner ?
Quelles sont les maladies auxquelles je m'expose si je ne suis pas mon traitement ?
Pourquoi, dois-je prendre mon traitement régulièrement ?
Quel est la place de l'exercice physique ?

*Rapport du groupe technique national de définition des objectifs. Hypercholestérolémie. Mise à jour : avril 2003.


Publié le Jeudi 9 Février 2006 dans la rubrique Finances | Lu 6587 fois