Sommaire
Senior Actu

Monalisa : adoption de deux chartes et application dans des départements témoins

Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie et Brigitte Ayrault, ambassadrice du projet, ont participé la semaine dernière à la première plénière de Monalisa. Le concept (qui vise à lutter contre l’isolement des aînés) passe ainsi de la phase exploratoire au lancement opérationnel.


Rappelons que l’isolement social des personnes âgées est un facteur indéniable de la perte progressive d’autonomie. La solitude est par ailleurs un catalyseur de toutes les autres formes d’exclusion (encore plus flagrante en périodes de fêtes, qui se profilent déjà à l’horizon).
 
Plus concrètement, il s’agit de la mise en place d’un groupe de travail animé par Jean-François Serres, Secrétaire général des petits frères des Pauvres, et réunissant une trentaine d’associations et organismes déjà impliqués au quotidien pour combattre la solitude des âgés, dont les Associations de jeunesse et d’éducation populaire, l’Union nationale des Centres communaux et d’action sociale, France Bénévolat, la Caisse nationale d’Assurance Vieillesse et la Fédération des centres sociaux et socioculturels
 
Cette mission a trois objectifs :

- déployer le bénévolat et faire de la lutte contre l’isolement des âgés un axe majeur de l’implication citoyenne
- favoriser l’échange de bonnes pratiques et mettre en convergence les actions menées aujourd’hui, de façon à assurer un meilleur maillage territorial
- créer un partenariat avec le ministère pour assurer une meilleure visibilité de ces actions.

Lors de cette plénière, l'ensemble des partenaires a adopté deux chartes qui vont structurer  l'organisation et le déploiement du projet :

- La charte nationale Monalisa qui sera signée par l’ensemble des partenaires nationaux d’ici
début 2014. Cette charte définit les principes de fonctionnement et les engagements de partenaire engagé dans le projet.

- La charte de l’équipe citoyenne, qui définit la constitution et les missions des équipes citoyennes
Monalisa, permettant ainsi le déploiement sur tout le territoire du projet. Parmi les principes communs figurent la non-discrimination, le libre choix et la participation de la personne accompagnée, le droit à la renonciation, le respect des liens familiaux et sociaux, la confidentialité, l'interdiction pour les bénévoles de recevoir dons, legs ou gratifications, la non substitution et la complémentarité par rapport aux autres intervenants.

Par ailleurs, les premiers territoires témoins qui accueilleront Monalisa pour son déploiement opérationnel ont été choisis sur la base du haut niveau d'engagement des acteurs en matière de lutte contre l'isolement et la solitude des âgés. Il s’agit du Gard, du Lot, du Nord, de la Gironde, du Val de Marne, de la Creuse, de la Nièvre et de la Moselle. Sur ces départements, et sur la base du volontariat, chaque acteur impliqué sera invité à rejoindre la dynamique engagée, fondée sur la mise en réseau. En 2014, un programme de déploiement progressif sera élaboré.
 
A noter que Michèle Delaunay et Brigitte Ayrault se rendront avant la fin de l’année dans le Gard pour rencontrer les équipes mobilisées sur le terrain dans le lancement de Monalisa. Madame Ayrault ira ensuite à la rencontre des équipes sur l'ensemble des territoires pilotes identifiés.
 
« Ce projet se concrétise ainsi moins d’un an après ses débuts et verra ses premiers effets avant la fin de l’année » assure le communiqué du ministère.


Publié le Jeudi 24 Octobre 2013 dans la rubrique Société | Lu 725 fois