Sommaire
Senior Actu

MonAMI : les nouvelles technologies au service de seniors vivant à domicile

Des chercheurs travaillent, dans le cadre d’un projet européen baptisé MonAMI, à sécuriser la vie à domicile des personnes âgées et/ou handicapées grâce à l’utilisation des systèmes et des moyens de communication grand public.


Plus pratiquement, la mission de ce projet de recherche qui va durer jusqu’en 2009 et qui implique des universités, des laboratoires et des entreprises de sept pays européens* vise à rendre la Société de l’Information accessible à tous, et notamment aux aînés vivant à domicile.

Comme le souligne le site Internet MonAMI, « des projets européens ont montré que la présence accrue de la technologie dans leur environnement peut aider les personnes âgées et les handicapés à assumer des tâches de la vie quotidienne, améliorer leur qualité de vie et réduire de ce fait leur besoin en soins dispensés par les services de santé ou par les proches. Malheureusement, les résultats de ces projets sont souvent restés dans les laboratoires de recherche ou ont été expérimentés uniquement sur une échelle locale et réduite. MonAMI s'appuiera sur ces expériences pour déployer à grande échelle une offre accessible à tous ».

Des bouquets de services et des applications seront sélectionnés et développés pour être utilisables par tous en associant des utilisateurs potentiels dans les secteurs suivants :
santé ; sûreté et sécurité ; communication et information ; planification d'activité ; applications de confort. Les services seront disponibles sur des équipements grand public tels que la TV numérique, les téléphones mobiles de troisième génération et l'Internet Haut Débit. .../...

Et le site Internet de souligner que « le concept d'intelligence ambiante propose un espace de vie intelligent où les individus sont entourés par des interfaces intuitives intelligentes intégrées dans toutes sortes d'objets de la vie quotidienne et un environnement capable, d'une manière non intrusive voire transparente, de reconnaître la présence d'individus différents et de leur répondre ».

« Avec un système de surveillance approprié, léger et pas cher, on aurait pu détecter la plupart des problèmes qui se sont posés pendant la canicule de 2003 affirme l’un des responsables de ce projet. Il s’agit de mettre au point des capteurs, qui seront installés au domicile des personnes et qui détecteront par exemple les variations de température. En cas de problème, l’alerte peut être donnée à une personne extérieure ».

Les services choisis seront d'abord testés et évalués dans six centres d'expérimentation dans des conditions proches de celles d'un laboratoire. Une fois que les services et les applications se seront avérés réalisables, utilisables et appropriés aux besoins des utilisateurs, une validation à grande échelle sera entreprise dans des centres situés dans quatre pays. Les centaines d'utilisateurs expérimenteront les services à domicile ce qui permettra d'en mesurer l'impact et les conséquences. La viabilité économique des services et leur capacité à perdurer sera également examinée pour faciliter la généralisation de l'offre de services.

* Suède, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Belgique, Slovaquie.


Publié le Vendredi 20 Juillet 2007 dans la rubrique Internet | Lu 5081 fois