Sommaire
Senior Actu

Mistinguett Reine des Années Folles : jusqu'au 18 janvier au Casino de Paris

Voici un spectacle qui plaira à toutes les générations, mais bien évidemment, plus encore aux seniors ! Le show « Mistinguett, Reine des Années Folles » se prolonge au Casino de Paris jusqu’au dimanche 18 janvier 2015. Profitez des fêtes pour admirer ces 35 artistes qui nous font revivre l'une des plus belles périodes de notre histoire : « Les Années Folles ».


Mistinguett, Reine des Années Folles, DR
Belles gambettes et paillettes pour le nouveau spectacle d’Albert Cohen qui enchaine les succès depuis quelques années. Depuis septembre dernier, il plonge le spectateur dans l’ambiance des Années Folles en revenant sur la vie d’une des plus grandes stars de l’époque : Mistinguett.
 
En tout, 35 artistes sur scène (chanteurs, danseurs, comédiens ou musiciens) reviennent sur la création du tout premier show de music-hall de l’histoire qui par la suite, a inspiré Broadway. Avec en star,  Mistinguett, la reine des Années Folles ! Elle a été la première à porter des plumes et des aigrettes, à descendre un grand escalier. Elle ne vivait que pour la scène et par la scène. Sa vie elle-même était un spectacle permanent. Perfectionniste et jusqu’auboutiste, elle était capable de répéter jusqu’à l’épuisement de sa troupe. Elle sait, mieux que personne, sentir l’air de son temps et avait un sens de la promotion hors du commun. Un personnage du siècle dernier résolument moderne.
 
Avec brio, ce spectacle revient sur la vie de cette artiste talentueuse qui symbolise encore aujourd’hui, toute une période de notre histoire, celle des fameuses Années Folles, « une parenthèse de liberté, un moment magique entre deux guerres mondiales, dix petites années mais dix années d’une intensité inouïe ».
 
La presse est dithyrambique : « Intrigue bien ficelée, dialogues vifs, chansons entêtantes, une production très soignée avec strass, plumes et grand escalier » pour Le Figaro. « Costumes somptueux, belles chorégraphies, final spectaculaire : ça, c’est Paris ! » pour le Parisien. Et pour L’Express Styles : « Mistinguett est galvanisée à la fois par son interprète, la tornade Carmen Maria Vega, par l’enchainement des tableaux aux costumes splendides et, surtout, par les classiques de la Miss ».



Publié le Lundi 22 Décembre 2014 dans la rubrique Culture | Lu 839 fois