Sommaire
Senior Actu

Miss Naomi, une grand-mère à la tête d'une collection d’art érotique unique au monde

Une grand-mère de 71 ans, Naomi Wilzig, l’une des plus grandes collectionneuses d’art érotique au monde, à l’origine de l’ouverture du World Erotic Art Museum de Miami Beach il y a de cela un an, va recevoir la « Clé de la ville » le 18 octobre prochain pour sa contribution à l’ « amélioration de la stature culturelle » de cette municipalité de Floride. Un personnage haut en couleur pour une collection presque unique au monde.


« Je suis honorée et fière. Cette année a été une révélation pour moi. J'ai accueilli une grande palette de visiteurs de tous âges et la plupart me remercie personnellement de leur avoir ouvert les yeux à ce genre d'art caché dont ils n'avaient jamais réalisé l'existence » dit Miss Naomi, veuve de riche banquier américain.

« Le musée confirme que j'ai fait quelque chose d'important pour la communauté. Collectionner des oeuvres d'art érotiques m'a inspirée et a amélioré ma vie de femme âgée. Je suis convaincue que ma passion pour la libération sexuelle et la tolérance profitera à l'humanité » indique Naomi Wilzig.

C'est le fils de Naomi Wilzig, qui a d'abord suscité son intérêt pour l'art érotique : « Il y a quinze ans, j'ai demandé à ma mère, alors que nous achetions des antiquités, de me rendre un service et d'acheter une oeuvre d'art érotique pour mon nouvel appartement. Au lieu de cela, elle a fini par rendre service au monde entier en achetant 4.000 oeuvres d'art érotiques et en ouvrant le musée » s'exclame son fils. .../...
Miss Naomi, une grand-mère à la tête d'une collection d’art érotique unique au monde

Elle a commencé sa collection en 1991 à l’âge de 56 ans. Depuis, l’intérêt initial s’est transformé en hobby, puis en passion. Elle continue à parcourir le monde à la recherche de la perle rare qui manque à sa collection. Elle est également l’une des rares femmes dans le monde de l’art érotique et n’hésite pas à donner des interviews, tranquillement assise sur son canapé, avec une statue de femme nue hyperréaliste allongée sur le dos les jambes écartées.

La collection de son musée retrace l'évolution de l'art érotique de l'ère biblique au monde contemporain : statues africaines, tableaux, cartes postales, porcelaines, godemichés, des « Eve », des « Adam », des satyres, des prostituées, des figurines de la fertilité, etc. et même l’une des mémorables sculptures érotiques qui apparaît dans Orange Mécanique, le film de Stanley Kubrick sorti en 1971 et qui avait fait tant scandale à l’époque. Cette dernière, achetée 3.000 dollars vaut désormais cinq fois plus cher.

Collectionneuse passionnée, cette "grand-mère interdite au moins de 18 ans" a également publié cinq livres sur sa collection et donne des conférences sur l'art érotique. Cette cérémonie d'anniversaire marque également le dévoilement de trente nouveaux objets comprenant des acquisitions asiatiques et européennes qui seront ajoutés à l'importante collection.

Site Web du musée de Miami Beach


Publié le Jeudi 12 Octobre 2006 dans la rubrique Culture | Lu 5393 fois