Sommaire
Senior Actu

Minimum vieillesse : la baisse des allocataires se poursuit

Selon les derniers chiffres publiés cette semaine par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), la baisse du nombre d’allocataires du minimum vieillesse se poursuit depuis 2011 (moins 1.4% en 2012 et moins 0.6% en 2011). Détails.


Les derniers chiffres de la Drees indique que la France comptait fin 2012, 564.400 personnes qui touchaient le minimum vieillesse, soit 3,6% des seniors de 60 ans ou plus.
 
Comme le souligne encore la Drees, « la généralisation du système de retraite et l’élévation du montant des pensions réduisent leur nombre depuis la création du minimum vieillesse ».
 
D’autre part : l’arrivée dans le dispositif des générations du baby-boom a atténué cette évolution ». Cette tendance s’explique d’une part par la diminution des effectifs de non-salariés (qui vont donc toucher une retraite) et d’autre part, par une hausse des niveaux de leurs pensions au fil des générations.
 
De plus, depuis l’entrée en vigueur de la réforme des retraites de 2010, la baisse du nombre de bénéficiaires est également liée au recul de l’âge minimum légal de départ à la retraite qui a entrainé une baisse mécanique du nombre de non-entrant dans le dispositif dès l’âge légal pour inaptitude au travail.
 
La mise en place du plan de revalorisation de 25% de la prestation entre 2009 et 2012 pour les personnes isolées uniquement, atténue toutefois cette baisse et a même généré une hausse exceptionnelle de 1,4% du nombre d’allocataires en 2009. Depuis, 7% des nouveaux bénéficiaires relevant du régime général sont entrés dans le dispositif grâce à cette revalorisation du plafond de ressources.
 
Rappelons que depuis 2007, deux allocations permettent d’atteindre le niveau du minimum vieillesse : l’allocation supplémentaire vieillesse (ASV) et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Précisons que ces deux prestations offrent un complément de ressources aux personnes âgées de 65 ans ou plus (à partir de l’âge minimum légal de départ à la retraite en cas d’inaptitude au travail ou d’invalidité) n’ayant pas ou insuffisamment cotisé à l’assurance retraite pour atteindre le montant du minimum vieillesse.
Minimum vieillesse : la baisse des allocataires se poursuit


Publié le Mercredi 25 Juin 2014 dans la rubrique Social | Lu 1072 fois