Sommaire
Senior Actu

Midi-Pyrénées : la dialyse en vacances

L’Association d’Aide aux Insuffisants Rénaux de Midi-Pyrénées (AAIR) a mis en place un réseau favorisant la prise en charge des insuffisants rénaux chroniques dialysés pendant les vacances. Explications.


En France, on estime à plus de 68.000 le nombre de personnes atteintes d’Insuffisance Rénale Chronique Terminale. Parmi ces patients, 33.500 sont dialysés et sont astreints à la contrainte de séances de dialyse régulières. En règle générale, il faut compter trois séances de quatre heures par semaine. Dans ce contexte, comment voyager et comment partir en vacances ?
 
Pour aider ces personnes, l’AAIR de Midi-Pyrénées a mis en place un réseau qui vise à favoriser la prise en charge de ces malades insuffisants rénaux chroniques dialysés. Plus concrètement, elle permet aux dialysés de bénéficier d’un traitement adapté et proche de leur lieu de vacances !
 
Dans la pratique, l’association constitue un réseau de 31 établissements de proximité en Midi-Pyrénées, en relation avec les Hôpitaux Généraux, et permet aux dialysés « en vacances » de poursuivre leur traitement dans six départements de la région : Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot et Hautes-Pyrénées.
 
Rappelons que l’AAIR, établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC) est présent en Midi-Pyrénées depuis plus de quarante ans. Cette structure a été créée à l’origine par un groupe de néphrologues toulousains.

Ce  réseau de 27 unités d’autodialyse et 4 unités de dialyse médicalisées prolonge l’activité des centres hospitaliers de la Région, au plus près des patients atteints d’insuffisance rénale chronique.

Chaque Unité est distante de moins de 30 km, en tout point des 6 départements couverts : Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Hautes-Pyrénées.

Le réseau de dialyse AAIR s’appuie sur l’expertise de 15 médecins sous convention ou salariés, ainsi que sur l’intervention de 70 infirmières libérales et 40 salariés au sein de ses centres.
 
Etablissements concernés

- Ariège : Centre Hospitalier du Val d’Ariège, Unité de Dialyse Médicalisée et d’autodialyse de Pamiers, Unité d’autodialyse de Lavelanet et de St Lizier ;

- Aveyron : Centre Hospitalier de Rodez Bourran, Unité d’autodialyse de Rodez, Decazeville et de Villefranche de Rouergue ;

- Haute-Garonne : Hôpital Rangueil, Hôpital Larrey et Hôpital des Enfants de Toulouse, Unité de Dialyse Médicalisée de Colomiers, Unité d’autodialyse de Blagnac, de Bonnefoy et de la Cépière à Toulouse, de Carbonne, de Colomiers et de St Gaudens ;

- Gers : Centre Hospitalier d’Auch, Unité de Dialyse Médicalisée et d’autodialyse d’Auch (Pavie), Unité d’autodialyse de Condom, de Fleurance, de Mirande et de Nogaro ;

- Lot : Centre Hospitalier de Cahors, Unité d’autodialyse de Cahors, de Figeac, de Montfaucon et de Prayssac ;

- Hautes-Pyrénées : Centre Hospitalier de Tarbes, Unité de Dialyse Médicalisée et d’autodialyse de Lourdes, Unité d’autodialyse de Bagnères de Bigorre, de Lannemezan, de Maubourguet et de Tarbes ;


Publié le Mardi 11 Août 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1631 fois