Sommaire
Senior Actu

Michelin : partenaire du 60ème anniversaire de la DS

Ce week-end les amoureux de la fameuse DS de Citroën vont se rassembler place de la Concorde, au centre de Paris, pour célébrer le 60ème anniversaire de l’une des voitures les plus mythiques au monde ! Au programme, plus de 700 exemplaires de cette auto de légende, qui va donner à la capitale un petit air « vintage » le temps d’une journée.


Michelin : partenaire du 60ème anniversaire de la DS
La DS a fait rêver des générations de conducteurs. Elle fut la voiture des présidents français (le Général de Gaulle –sa DS fut criblée de balles lors de l’attentat du Petit-Clamart en 62- mais aussi Georges Pompidou). Plus récemment, on a pu voir un exemplaire dans la célèbre série américaine Le mentaliste. Bref, cette voiture née il y a soixante ans reste une star dans le monde de l’automobile.
 
Pour célébrer le 60ème anniversaire de cette « vieille dame » de la route, la place de la Concorde à Paris va accueillir ce week-end, 700 exemplaires de cette voiture de légende totalement avant-gardiste pour l’époque. Rappelons que la DS telle qu'elle est apparue en 1955 a été voulue par Robert Puiseux qui cherchait à créer la « voiture de ses rêves », spacieuse, confortable et sûre.
 
Il a assumé le risque lié à cette ambition : technologie nouvelle (notamment une centrale hydropneumatique qui commande les suspensions) sur une voiture de grande série au profil futuriste ; le conducteur devait réapprendre à conduire et les garagistes devaient se former pour la réparer et l'entretenir ! Ce fut un formidable défi, risqué certes, mais qui redéfinissait complètement les standards du confort et de la sécurité automobile (une nouveauté pour l’époque).
 
La DS fut donc la première voiture dont les liaisons au sol ont été conçues spécifiquement pour le pneu Radial, ce qui lui assurait des performances inédites. La combinaison des technologies Citroën avec les technologies Michelin a donné naissance à un véhicule tout à fait exceptionnel ! D’ailleurs, la DS a toujours été équipée de pneus Michelin et en a adopté les générations successives X et XAS. On note aussi sur les premières versions de DS, une roue Michelin à attache centrale qui simplifiait son changement en cas de crevaison.

Michelin : partenaire du 60ème anniversaire de la DS
Depuis plusieurs décennies, Michelin poursuit la fabrication et la commercialisation de pneus correspondants aux montes des DS, montes différenciées avant arrière, pas forcément identiques suivant les mois de production et pays de destination. Cette gamme Collection reste encore de nos jours disponible dans 18 pays du monde !
 
Aujourd’hui, l’ensemble de la gamme DS est équipée de pneus Michelin, de la DS3 à la DS5 en passant par la DS3 Cabrio et la DS4. Les ingénieurs du groupe clermontois travaillent de concert avec les équipes de PSA pour proposer des pneus toujours plus adaptés aux attentes du constructeur et des automobilistes.
 
Comme le souligne l’historien Jean-Louis Loubet : « la DS 19 est à l'automobile ce que la Caravelle est à l'aviation, le paquebot France à la navigation maritime ou Serre-Ponçon aux barrages hydro-électriques ». La DS a été produite en plusieurs versions à 1.4 millions d’exemplaires. Sa production cessera au milieu des années 70. Et avec elle, toute une époque. Celle des Trente Glorieuses.
 
Michelin a toujours entretenu des liens très forts avec Citroën depuis la création du constructeur aux chevrons en 1919. En 1934, le groupe en devient d’ailleurs l'actionnaire majoritaire, avant de passer le relais à PSA en 1974. Pendant cette période, des véhicules très originaux voient le jour, devenus cultes depuis comme le révolutionnaire TUB en 1939 dans le domaine des véhicules utilitaires, la populaire 2 CV en 1948, l'innovante DS en 1955. Jamais un constructeur automobile n'aurait pris le risque de lancer la fabrication en grande série de tels véhicules s'il n'y avait pas eu derrière le fameux esprit d'innovation Michelin.
 
Les dirigeants Michelin de cette période, Pierre Michelin entre 1935 et 1937, Pierre Boulanger entre 1938 et 1950, Robert Puiseux entre 1950 et 1958, puis François Michelin, étaient des passionnés d'automobiles et s'impliquaient personnellement dans la définition et la mise au point des véhicules. Ils encourageaient d’ailleurs les ingénieurs atypiques à imaginer les solutions originales qui ont révolutionné la conception et l'utilisation des voitures.


Publié le Vendredi 22 Mai 2015 dans la rubrique Divers | Lu 839 fois