Sommaire
Senior Actu

Michelin : le Guide Rouge 2016

En dépit des différentes applications dédiées au tourisme ou à la gastronomie, avoir en main le traditionnel Guide Michelin procure une satisfaction physique qu’un ordinateur ne pourra jamais apporter. On feuillette les pages, on revient en arrière, on annote… Seul un support papier peut offrir ce plaisir !


Michelin, le Guide Rouge 2016
Ce plaisir, c’est Michelin avec son Guide Rouge plus que centenaire qui est encore capable de vous le procurer. Rarement les indications apportées par le guide sont décevantes. Et, comme à l’habitude, l’édition 2016 apporte son lot de nouveautés concernant les attributions d’étoiles.
 
En outre, cette année, la présentation a évolué pour plus de clarté. Ce sont les restaurants qui désormais apparaissent en tête de liste. Les hôtels et les gîtes viennent ensuite. Désormais, avec les étoiles et les Bib Gourmand, on trouve « l’assiette » qui indique un restaurant simple mais de qualité ; les coups de cœur des inspecteurs font aussi leur apparition dans les choix.
 
Une modernisation de la mise en page facilite également la lecture. Des trois étoiles aux simples « assiettes », le choix est vaste et peut satisfaire les plus exigeants ainsi que tous les portemonnaies. Pour cette édition 2016, on retient 42 nouveaux dans la catégorie une étoile, dix dans les deux étoiles et deux au sein des 26 trois étoiles.
 
Brièvement, on note les 3 étoiles pour Guy Savoy à la Monnaie de Paris, la première étoile de La Passagère à Juan-les-Pins, le Meurice à Paris qui passe de trois à deux étoiles tout comme le Trianon à Versailles qui redescend à une étoile. Quant à l’Espérance de Marc Menant à Saint-Père sous Vézelay, elle disparaît totalement du guide. La nouvelle formule du Michelin est à conserver. Dans la boîte à gants.
 
Joël Chassaing-Cuvillier


Publié le Jeudi 28 Avril 2016 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 917 fois