Sommaire
Senior Actu

Michèle Torr : en tournée avec "Âge Tendre et Tête de Bois", un nouvel album et l'Olympia

Galas, tournées, nouveau disque et préparation d'un spectacle à l'Olympia, Michèle Torr reste une chanteuse très active plus de quarante ans après ses débuts. Installée en Provence pour l'été, cette « fille du soleil » nous a reçus dans sa maison d'Aix-en-Provence pour une interview riche en confidences.


DR

Comment se déroule cette série de spectacles pour vous ?

Michèle Torr : Tout se passe formidablement bien. Il y a un très bon esprit entre nous. Tous les artistes présents sur « Âge Tendre et Tête de Bois » s'entendent à merveille. Pourtant, je dois vous avouer que j'appréhendais un peu de me joindre à cette tournée qui regroupe plusieurs chanteurs. En effet, d'habitude, je suis seule en tournée et j'organise mes galas en totalité.

Au final, c'est un vrai bonheur de faire la tournée « Âge Tendre et Tête de Bois » et je n'ai pas l'impression de travailler car je ne fais que chanter ! Je ne m'occupe pas de la logistique, ni de l'organisation comme c'est toujours le cas pour mes concerts. « Âge Tendre et Tête de Bois » me permet aussi, comme vous le disiez, de retrouver l'ambiance de mes débuts. À cette époque, il y avait de grandes tournées dans toute la France alors que cela n'existe plus aujourd'hui. Se retrouver avec tous ces chanteurs sur la scène de « Âge Tendre et Tête de Bois » est particulièrement plaisant.

À présent, nous formons une équipe de copains et nous faisons même la fête ensemble en dehors des dates de la tournée. Le plus fatigant, ce sont les déplacements, car nous nous produisons dans toute la France.

Quelles chansons interprétez-vous sur scène ?

Michèle Torr : Je chante « Emmène-moi danser ce soir », qui est un peu ma « marque de fabrique ». Je fais aussi un medley de quelques-unes de mes chansons des années 60. C'est très sympa et cela plaît beaucoup au public. Enfin, je chante une chanson d'Edith Piaf : « Non, je ne regrette rien ».

Cette tournée remporte un franc succès. Est-ce que vous « rempilez » vous aussi ?

Michèle Torr : Bien sûr, je continue cette aventure et je suis ravie. D'ailleurs, nous nous produirons au Zénith de Paris à l'automne. .../...

DR
En avril dernier, vous avez également sorti un nouvel album, très réussi, intitulé « La Louve ». Quelle couleur vouliez-vous donner à ce disque ?

Michèle Torr : Tout d'abord, je tiens à préciser que cet album a prioritairement été distribué et mis en vente, au printemps dernier, dans les points-presse de toute la France plutôt que chez les disquaires.

C'était un choix car, à mon sens, les gens vont plus facilement au kiosque que dans les magasins spécialisés dans la vente de disques. Et puis, c'est un mode de distribution grand public que j'aime. L'album “La Louve” est désormais en vente par le biais de mon site officiel micheletorr.com ou par correspondance en contactant mon fan club*.

Pour en revenir au contenu de l'album, “La Louve” est une chanson écrite par mon ex-mari, Jean Vidal. À l'époque, j'avais fait la musique de cette chanson et j'ai eu envie de la remettre au goût du jour, de l'interpréter à nouveau. C'est en quelque sorte un hommage à Jean.

Mais, d'une manière générale, pour ce nouvel album, j'ai surtout travaillé à l'instinct et au coup de cœur. Ainsi, le public découvrira une autre chanson écrite à l'occasion de la pose de la statue rendant hommage au peintre Paul Cézanne à Aix-en-Provence. Pour cette cérémonie, j'avais interprété cette chanson et comme le texte est très beau, j'ai eu envie de l'enregistrer. Cette chanson est aussi un symbole pour moi puisque, depuis quelques années maintenant, je suis aixoise ; ma maison fait face à la montagne Sainte-Victoire, rendue célèbre par les tableaux de Cézanne.

On découvre aussi « Je te dis oui » et « Seule ». Cette dernière création évoque la solitude de l'artiste. En souffrez-vous parfois ?

Michèle Torr : Lorsque j'ai écrit les paroles de cette chanson, en effet, je ressentais la solitude de l'artiste et de la femme. Toutefois, par moments, j'ai besoin de cette solitude. Après des périodes agitées, d'exposition, lorsque je suis très sollicitée, cela fait du bien de se retrouver quelque temps seule.

Sur l'album « La Louve », vous interprétez une très jolie chanson intitulée « Charlotte » dont vous êtes aussi l'auteur…

Michèle Torr : Il s'agit d'un hommage à ma petite-fille. D'ailleurs, mon petit-fils Samuel mériterait, lui aussi, d'avoir sa chanson dans mon répertoire ! Il va falloir que j'y travaille !

Vous vous révélez également comme une chanteuse engagée avec le titre « Regarde-les », qui traite des injustices sociales…

Michèle Torr : C'est tout à fait exact. Il y a des aspects de notre société qui me révoltent parfois : les injustices sociales, la misère, l'indifférence des gens, l'égoïsme, le manque d'amour… Et j'ai éprouvé le besoin de dénoncer certaines choses propres au monde qui nous entoure au travers de cette chanson.

Deux autres chansons, « Tes Silences » et « Tant je t'aime », évoquent l'amour et la vie à deux. Ce sont des thèmes qui vous inspirent ?

Michèle Torr : Tout à fait. C'est le type de chanson que je préfère. J'aime chanter l'amour triste et joyeux. C'est davantage dans ma nature.

Quel fut l'été 2006 de Michèle Torr ?

Michèle Torr : Un été plein d'amour et d'enfants. En effet, cette année, contrairement à mes habitudes estivales, j'ai décidé de me reposer pendant deux mois et, hormis quelques galas à honorer, je suis restée dans ma maison d'Aix-en-Provence. Ainsi, j'ai pu profiter de ma famille et de mes amis. Lorsqu'on est artiste, c'est très important de se ménager des moments de détente, de “couper” avec le métier, sinon, chanter devient une routine. Or, pour moi, cela ne peut être qu'un plaisir.

Quels sont vos projets pour 2007 ?

Michèle Torr : Je réfléchis à un nouvel album et je travaille certains textes de chansons. De plus, j'ai le projet de refaire l'Olympia en 2007 ou en 2008 et je pense à un nouveau tour de chant. L'année prochaine, je continuerai à faire des galas dans toute la France. Enfin, si mon emploi du temps me le permet, j'ai toujours le souhait de monter sur les planches pour jouer “Les Monologues du Vagin” au théâtre. Ça me tient à cœur.

* Les Amis de Michèle Torr

Route de Serres
24500 Eymet
Tél. : 05 53 73 95 31

Propos recueillis par Stéphane Weiss

Lire aussi :
Richard Anthony : 48 ans de succès et un retour sur les planches avec Âge tendre et Têtes de bois


Publié le Lundi 6 Novembre 2006 dans la rubrique Culture | Lu 17785 fois