Sommaire
Senior Actu

Ménostick : un stick pour lutter contre les bouffées de chaleur

Le laboratoire Ménophytea vient de dévoiler l’une de ses dernières créations : le Ménostick. Un concept unique et simple d’utilisation qui permet de lutter contre les bouffées de chaleur dues à la ménopause grâce à une association de plantes et huiles essentielles.


La ménopause est définie par l’OMS comme un arrêt permanent des menstruations résultant d’une perte de l’activité folliculaire ovarienne.
 
Plus précisément, on parle de ménopause quand l’aménorrhée dure douze mois consécutifs sans cause physiologique ou pathologique. Elle survient entre 46 et 54 ans.

En France, dix millions de femmes sont ménopausées, et chaque année, on en recense 400.000 nouvelles.
 
La majorité des femmes subissent des perturbations plus ou moins denses (ou troubles climatériques) entraînées par les changements endocriniens, physiques et psychologiques de la ménopause.

Les signes les plus fréquemment ressentis sont les bouffées de chaleur, les suées nocturnes, la fatigue liée aux troubles du sommeil, la nervosité, la prise de poids, etc. Leur durée peut varier de quelques mois à plusieurs années, selon les femmes.
 
En période de ménopause, les bouffées de chaleur concernent trois femmes sur quatre. Dans la majorité des cas, elles persistent pendant plus d’un an et, chez près de la moitié des femmes, pendant plus de cinq ans après l’arrêt des règles.

Certaines femmes ont même des bouffées de chaleur après 70 ans. En cause ? Probablement la baisse de sécrétion d’oestrogènes. L’organisme maintient sa température constante en modifiant l’afflux de sang au niveau de la peau. Or, les oestrogènes interviennent dans ce mécanisme de régulation de la température corporelle.
 
Le premier signe est une sensation de pression au niveau de la tête, qui s’accroît progressivement pour laisser place à une forte sensation de chaleur. La bouffée de chaleur débute au niveau de la tête et du cou puis se propage dans tout l’organisme.

Des crises de sueurs plus ou moins gênantes peuvent également être perceptibles la nuit, sur la tête, le cou, la poitrine, les joues et les jambes. L’épisode peut durer deux à cinq minutes et se terminer par des tremblements et des frissons. Sans danger, les bouffées de chaleur peuvent cependant être très incommodantes, notamment en société. 

« Les bouffées de chaleur ne sont pas seulement liées à un dérèglement hormonal, le côté psychologique et le côté neuro-végétatif entrent également en ligne de compte » insiste le Docteur Françoise Moreau, gynécologue-obstétriciennehoméopathe. « Par exemple, une femme naturellement émotive déclenchera des bouffées de chaleur dans les situations les plus stressantes pour elle (réunion de travail, etc.). »

Trois questions au Docteur Christine Dubost, médecin gynécologue à Lyon

Quelle est la plainte numéro 1 de vos patientes en période de ménopause ?

Les troubles du climatère, comme les bouffées de chaleur ou encore les suées nocturnes, représentent l’un des signes les plus caractéristiques de la ménopause. Ils concernent environ trois femmes sur quatre. En cause : l’arrêt des sécrétions ovariennes. La ménopause peut également s’accompagner d’autres petits désagréments comme des troubles de l’humeur, du sommeil et de l’irritabilité.
 
Comment vos patientes décrivent-elles les bouffées de chaleur ?

Les bouffées de chaleur à la ménopause peuvent se manifester par une sensation de chaleur intense, au niveau du décolleté, du cou et du visage. Ces gênes sont susceptibles d’entraîner des rougeurs, une transpiration excessive, des palpitations et, dans les cas les plus sévères, de l’anxiété. Gênantes, les bouffées de chaleur, d’une durée variable, peuvent intervenir à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit. Il n’est jamais très agréable de devoir s’éclipser d’une réunion au bureau ou de la table familiale pour aller se rafraîchir et respirer mieux quelques instants ! Il s’agit d’une situation de non-contrôle pouvant engendrer un sentiment d’inconfort, voir honteux dans certains cas, allant jusqu’à un malaise en société, au moment où cela se produit.
 
Quels conseils et astuces pouvez-vous leur donner ?

Au travail comme à la maison, il existe de nombreuses astuces simples, discrètes et pratiques, pour aider les femmes à combattre les bouffées de chaleur. Par exemple, il est préférable de porter des vêtements amples, légers et faciles à ôter. Les tissus en fibres naturelles peuvent aider à se sentir confortable. Optez pour l’écharpe plutôt que pour le col roulé ! Ne pas oublier les indispensables qui sont facilement transportables dans le sac à main et pour être utilisés à tous moments : un éventail, des lingettes rafraîchissantes, un brumisateur,… sans oublier la petite bouteille d’eau.


Publié le Vendredi 28 Mars 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 8087 fois