Sommaire
Senior Actu

Ménophytea Capillaire : un complément alimentaire contre la chute des cheveux des femmes ménopausées

Le laboratoire Phytea, spécialisé dans la conception de compléments alimentaires, annonce le prochain lancement d’un nouveau produit baptisé Ménophytea Capillaire, destiné à prévenir la chute des cheveux chez les femmes ménopausées.


Ce nouveau produit vient donc compléter la gamme Phytéa, destinée aux femmes ménopausées.

Plus précisément, Ménophytéa Capillaire est un complément alimentaire formulé spécifiquement pour les femmes en période de pré-ménopause et ménopause chez lesquelles les bouleversements hormonaux ont un impact visible sur chevelure.

Grâce à sa formule d’actifs végétaux, de vitamines et d’oligo-éléments (sésame, amarante, racine d’ortie, thé vert, vitamine E, vitamine B5, vitamine B6 et zinc) qui agit à deux niveaux, assure le laboratoire, ce complément va aider à fortifier et à limiter la chute des cheveux chez les femmes ménopausées, tout en assurant une action hormono-régulatrice exclusive.

Le cycle de vie du cheveu
Le cheveu a une durée de vie de 2 à 7 ans. Nous perdons chaque jour entre 50 et 100 cheveux, tandis que 100 autres entrent en phase de croissance. Entre 100.000 et 150.000 cheveux poussent sur notre tête, tombent et se renouvellent continuellement.

On estime que le cheveu se renouvelle 20 à 25 fois au cours de la vie humaine.
Le cycle de vie du cheveu se compose de trois phases :
- une phase de croissance (phase anagène) : chez la femme, elle dure entre 2 et 6 ans. Un cheveu croît en moyenne de 1 à 1,5 centimètres par mois.
- une période de repos (catagène) de 15 à 20 jours, au cours de laquelle, une nouvelle racine pousse et commence à gêner la racine existante. Le cheveu commence alors à se détacher du follicule.
- la perte du cheveu (télogène), qui dure entre 1 à 4 mois : le cheveu se détache complètement de sa racine, poussé hors de la peau par un nouveau cheveu qui entame sa croissance et le remplace. Cela concerne 14% de la chevelure.

Le cheveu se développe et vit sous influence hormonale, que l’on soit une femme ou un homme. Ce dernier n’est donc pas le seul à souffrir de la perte de cheveux liée à l’âge. La bonne santé du cheveu dépend de la circulation, du sébum et de l’élimination des toxines.

Chez la femme, oestrogène et progestérone sont les hormones les plus importantes pour le développement capillaire. Cependant, il ne faut pas négliger la présence de la testostérone dans le follicule pileux. En temps normal, la testostérone se lie à la 5 alpha-réductase, une enzyme qui la transforme en DHT (Dihydrotestostérone), un nouvel androgène qui participe au développement du cheveu, et qui est alors sans conséquence négative.

A la ménopause, le taux d’hormones féminines diminue, faisant grimper la proportion d’hormones masculines. Dans le follicule pileux, la testostérone va se lier toujours plus vite à la 5 alpha-réductase, créant alors davantage d e DHT. Cet excès de DHT accélère le rythme de développement des cheveux, qui se fragilisent, sont moins bien irrigués et moins bien ancrés dans le follicule. De plus, la sécrétion de sébum, accentuée par les androgènes, envahit l’intérieur du follicule et asphyxie la racine du cheveu, déjà fragilisé.

Au final, les cheveux ont tendance à tomber plus vite, conséquence des changements hormonaux liés à la ménopause.
Ménophytea Capillaire

Ménophytea Capillaire

Mode d’emploi
2 comprimés par jour, à prendre au petit-déjeuner, pendant trois mois sans interruption.
Puis, 15 jours consécutifs par mois, en période d’entretien.

Prix et points de vente
Ménophytea Capillaire sera disponible à partir du 20 août 2009 en pharmacie et parapharmacie au prix de 15 euros environ la boîte de 30 comprimés.

A noter également que Phythea a mis en place un service d'accompagnement personnalisé. Une équipe de diététiciennes réalise gratuitement un suivi à la carte et répond à toutes les questions concernant la gamme Ménophytea au 0800 302 308 (Numéro vert. Appel gratuit depuis un poste fixe)


Publié le Lundi 13 Juillet 2009 dans la rubrique Bien-être | Lu 19206 fois