Sommaire
Senior Actu

Memento : développer de nouvelles aides pour les survivants d'AVC

Le programme Memento est dédié à l’accompagnement à domicile des personnes ayant survécu à un accident vasculaire cérébrale (AVC). L’idée principale de ce projet est de développer de nouvelles façons de venir en aide à ces individus et surtout, de favoriser leur autonomie. Détails.


Memento : développer de nouvelles aides pour les survivants d'AVC
Initié par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), le projet Memento a donc été lancé l’année dernière pour développer de nouvelles façons d’accompagner les survivants d'un AVC (ou attaque cérébrale) à domicile, afin de favoriser leur autonomie.
 
Cet ambitieux programme a notamment pour ambition de mesurer l’activité physique quotidienne des survivants d’un AVC à leur retour à domicile, d’analyser leurs paramètres physiologiques tels leur rythme cardiaque ou leur température et d’accompagner leur évolution et leurs progrès.
 
Rappelons que l’AVC représente la première cause de handicap moteur de l’adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer et la troisième cause de mortalité en France... Face à un AVC, on a 4H30 pour agir. De fait, chaque minute compte dès le premier symptôme ; le pronostic d’une personne souffrant d’AVC dépend de la rapidité de sa prise en charge.
 
Plus on va vite dans la prise en charge d’une personne faisant un AVC, moins le cerveau est abîmé. Les séquelles les plus fréquentes après un AVC sont les troubles de l’équilibre et les troubles de la mémoire, puis les paralysies ou parésie d’un ou plusieurs membres, les troubles du langage et les problèmes de vision.
 
Les AVC peuvent survenir à tout âge mais clairement, les seniors sont les plus concernés. En effet, comme le souligne un récent rapport de la Drees, « en 2008 et 2009, près de 200.000 personnes ont été hospitalisées pour un AVC en France ». Et parmi ces personnes, un petit tiers (29%) était âgé de 18 à 64 ans, la moitié avait entre 65 et 84 ans et 21% avait plus de 85 ans. Les seniors sont donc largement « représentés » chez les victimes d’AVC.
 
Démarré au second semestre 2016 pour une durée totale de 36 mois, Memento est porté par les différents partenaires et soutenu par l’ANR et la CNSA. Affaire à suivre…


Publié le Mercredi 1 Mars 2017 dans la rubrique Santé | Lu 961 fois