Sommaire
Senior Actu

Médica propose un nouvel outil pour une prise en charge personnalisée des malades Alzheimer

Près de 60% des personnes Alzheimer sont prises en charge dans leur famille. L’entourage joue donc un rôle essentiel. Lorsque le parent entre en établissement, souvent en urgence, l’entourage qui s’est tant investi se sent brusquement exclu. Afin de préserver le rôle essentiel et l’expérience des familles, Médica vient de mettre en place le Dossier de Vie Sociale « Aloïs », qui s’annonce comme un « vrai passage de témoin entre la famille et l’établissement d’accueil du parent Alzheimer ».


Ce document recense les habitudes de vie du résidant, ses goûts, ses centres d’intérêts, son parcours, l’altération des facultés induites par la maladie ainsi que les changements de caractère et de comportement. « Ces éléments permettent de mieux comprendre certaines réactions, de bien s’ajuster au comportement du résidant. Mais aussi de lui proposer des activités auxquelles il peut prendre plaisir, en rapport avec ses habitudes de vie », précise Aurélie Rétif, responsable animation et vie sociale de Médica.

Transmis par un proche du futur résidant en amont de l’entrée en établissement, le Dossier de Vie Sociale « Aloïs » représente pour les équipes soignantes une base d’information précieuse pour une prise en charge personnalisée du résidant.

« L’accueil du résidant Alzheimer, sur l’établissement d’accueil, est un jour très important », rappelle le communiqué de Médica. Et d’ajouter qu’il « est essentiel que les équipes soignantes prennent connaissance du résidant bien avant l’entrée en établissement afin que tout se déroule au mieux lors de son arrivée de la personne dans son nouvel environnement ». .../...

La prise en compte des sources d’angoisse et des rituels permet aux équipes d’anticiper les réactions du résidant, et donc de lui construire un environnement à la fois familier et rassurant. Dans cet esprit, le Dossier de Vie Sociale « Aloïs » doit donc assurer une continuité de prise en charge de la personne Alzheimer entre le domicile qu’elle quitte et l’environnement de l’établissement d’accueil spécialisé qu’elle découvre.

Les équipes de l’établissement d’accueil proposeront au résidant, en tenant compte des informations indiquées dans le Dossier de Vie Sociale « Aloïs », des animations adaptées.

D’autre part, précise le communiqué, « les familles ont un rôle de transmission essentiel au sein du dispositif de Médica. Elles pourront continuer à assurer leur rôle d’aidant auprès de leur parent après son entrée en établissement ».

Et de conclure qu’alors que « le Gouvernement vient de voter une loi en faveur du statut "d’aidant" pour les familles ayant un proche dépendant, le nouvel outil de Médica s’inscrit dans cette démarche de reconnaissance ».

Médica est l’un des acteurs majeurs du marché français de la prise en charge de la dépendance temporaire ou pérenne. Le Groupe propose une offre duale de services à la fois sur le secteur médico-social avec la prise en charge de la dépendance pérenne au sein d’EHPAD (établissements pour personnes âgées dépendantes), et sur le secteur sanitaire, avec la prise en charge de la dépendance temporaire au sein d’établissements de soins de suite et de réadaptation, les SSR, et d’établissements psychiatriques.


Publié le Mercredi 11 Avril 2007 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 4390 fois