Sommaire
Senior Actu

Mary Woodbrigdge, 85 ans, va gravir l'Everest… ou marketing viral efficace pour une société suisse

Une société suisse d’équipements de montagne et de matériel sportif, Mammut, a utilisé le marketing viral en faisant « croire » qu’une vieille dame britannique âgée de plus de 80 ans, Mary Woodbrigdge, avait décidé de s’entraîner pour gravir l’Everest avec sa petite chienne Daisy.


Cette entreprise helvétique a donc utilisé avec un humour tout britannique, l’image d’une octogénaire anglaise, Mary Woodbrigdge qui ambitionne d’escalader l’Everest.

L’idée des responsables de la communication de Mammut est d’avertir les adeptes des sports de montagne et de l'alpinisme des dangers présentés par l'utilisation de son matériel, « tellement excellent qu'il peut entraîner la perte du contact avec la réalité ». Pour ce faire, il suffit de voir Mary, qui fait l'acquisition d'un blouson et souhaite tout à coup conquérir le sommet le plus haut du monde.

La nouvelle de cette aventure complètement rocambolesque a été annoncée vers la fin du mois de décembre sur le site internet www.mary-woodbridge.co.uk. L’info s’est très vite répandue sur la toile –c’est le but même du marketing viral- et Mme Woodbridge et sa petite chienne Daisy sont rapidement devenues célèbres.

L’histoire : Mary Woodbridge, qui aime promener quotidiennement sa chienne, s'achète un blouson Mammut pour se protéger du vent et de la pluie. Cette habituée des plaines qui n'a jamais escaladé une montagne se met soudain en tête de gravir le mont Everest, accompagnée de Daisy, son Dachshund, sans oxygène, ni Sherpas. Ses vidéos amateurs montrent son entraînement avec Daisy, sous les encouragements enthousiastes de ses fans. Afin de réaliser son projet et faire connaître son site Web, Mary Woodbridge a demandé en janvier dernier à différents fabricants d'équipement pour les sports en montagne s'ils étaient prêts à la Parrainer et a reçu des conseils d'utilisateurs de forums sur les sports de montagnes du monde entier.

Et les responsables de Mammut de souligner que « le monde des sports de montagne est confronté à un dilemme : doit-on applaudir l'entreprise de cette femme d'un âge avancé ou doit-on appeler un médecin ? Les commentaires publiés sur les forums du monde entier et sur le site sont drôles et montrent que la communauté visée a ouvert tout grands les bras pour cette vieille femme un peu excentrique en son sein ».

Le phénomène Mary Woodbridge est plus connu sous le nom de « mocumentaire », fiction présentée comme s'il s'agissait d'un reportage. « Nous avons choisi cette approche afin de toucher le monde de l'escalade et de l'alpinisme, où la publicité traditionnelle pénètre difficilement » explique le PDG de Mammut, Michael Gyssler. « Nous sommes heureux d'avoir pu utiliser le personnage drolatique de Mary Woodbridge pour démontrer que nos produits sont d'une qualité telle qu'ils peuvent vous faire perdre la raison ».

Pour en savoir plus, lire aussi :

Une publicité non sexiste et mettant en scène une octogénaire vient d'être primée
Masters, la première agence de mannequins seniors est née
Mary Woodbrigdge, 85 ans, va gravir l'Everest… ou marketing viral efficace pour une société suisse


Publié le Lundi 13 Mars 2006 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 3363 fois