Sommaire
Senior Actu

Marché des seniors : les industriels rivalisent d’inventivité pour séduire cette nouvelle cible

Dans une récente étude, la société spécialisée dans le conseil en sciences de la vie, Alcimed, fait le point sur les différentes catégories de seniors, analyse le potentiel de croissance de ce marché et présente les trois segments d’innovations sur lesquels travaillent les industriels.


Marché des seniors : les industriels rivalisent d’inventivité pour séduire cette nouvelle cible
« Les « seniors » (ou « plus de 55 ans ») occupent une place de plus en plus importante dans la société actuelle. D’ici à 2050, il y aura plus de personnes de plus de 60 ans que de moins de 15 ans. Dans certains pays développés dont le Japon, cette tendance est déjà effective. En Europe, c‘est en 2040 que les plus de 60 ans représenteront la moitié de la population » souligne en préambule le communiqué d’Alcimed.

Et d’ajouter que « les seniors constituent une nouvelle cible de consommateurs présentant un gros potentiel pour les industriels. Conscients de l’importance économique de se positionner sur ce nouveau segment, ils ont commencé à développer des produits innovants venant répondre aux besoins spécifiques caractérisant cette tranche de la population ».

Tout d’abord, parmi les personnes de plus de 55 ans, il faut distinguer trois catégories qui ont chacune des besoins très différents et requièrent des produits adaptés (activité professionnelle ou non, activité physique, autonomie, état de santé général) :

les seniors actifs ou « jeunes seniors », qui ont entre 55 ans et 70-75 ans, dont l’activité professionnelle (ou personnelle s’ils sont à la retraite), est encore très importante et dont l’état de santé est globalement bon. Cette tranche commence toutefois à souffrir de pathologies et désordres physiologiques tels que la ménopause pour les femmes, ou plus généralement des problèmes cardiovasculaires (et en particulier hypercholestérolémie). Ils ont souvent un pouvoir d’achat supérieur à la moyenne de la population.

Marché des seniors : les industriels rivalisent d’inventivité pour séduire cette nouvelle cible
les « personnes âgées », qui ont plus de 75 ans, et qui commencent à perdre en mobilité, à manquer d’autonomie et qui sont plus souvent seules. Elles commencent à souffrir de réels problèmes de santé. De plus, leurs perceptions sensorielles, en particulier le goût et l’odorat, diminuent, entraînant ainsi une baisse de leur appétit, ainsi que des apports insuffisants pour certains nutriments, comme les protéines. De plus, certaines personnes âgées peuvent connaître de réels problèmes financiers suite au passage à la retraite, contrairement à la génération des jeunes seniors.

les personnes de plus de 85 ou 90 ans, qualifiées de « 4ème âge ». Cette tranche est caractérisée par une autonomie très restreinte, et est majoritairement installée en maisons de retraite, lesquelles prennent en charge leurs habitudes alimentaires. Elle constitue de fait une cible moins intéressante pour les industriels de la grande consommation.

De nouveaux produits, spécifiquement prévus pour les deux premières catégories de seniors, ont dès 2000 fait leur apparition sur le marché (100 produits alimentaires dédiés étaient proposés sur le marché).

Depuis, le rythme de lancement de nouveaux produits s’est fortement accéléré : +30% entre 2002 et 2003, +40% entre 2003 et 2004, et finalement +90% entre 2005 et 2006 (553 nouveaux produits en 2006). Cette forte augmentation se poursuit en 2007 : entre janvier et mai 2007, le lancement de nouveaux produits pour seniors a crû de 64% par rapport à la même période sur 2006.

Les industriels suivent trois principaux axes de développement :

Marché des seniors : les industriels rivalisent d’inventivité pour séduire cette nouvelle cible
• Imaginer des emballages plus pratiques à utiliser, afin de permettre aux Seniors, notamment ceux qui ont des problèmes d’arthrose, de les ouvrir et de les refermer sans difficulté. Maxwell a par exemple créé un nouveau couvercle pour son café instantané (ouverture et fermeture faciles, tout en préservant la qualité du café), qui porte le logo de l’ « Arthritis Foundation ». Autre tendance: proposer des repas individuels déjà préparés, dont les portions sont adaptées aux besoins d’une personne âgée seule.

• Créer des produits comprenant des ingrédients spécifiques qui atténuent des troubles particuliers affectant les plus de 55 ans : par exemple, des produits enrichis en phytostérols pour faire baisser le taux de cholestérol (Danacol, Proactiv…), ou des aliments comprenant du collagène et de la glucosamine pour jouer sur les articulations.

• Enfin, créer des produits répondant aux besoins nutritionnels des seniors, et notamment des plus âgés : produits enrichis en certains minéraux, en vitamines, ou en protéines ; produits favorisant la consommation alimentaire des seniors les plus âgés (produits faciles à mâcher et à avaler), ou augmentant leur appétence.

« Ce marché n’en est qu’à ses balbutiements. Certains producteurs hésitent encore à développer ce type de produits, car ils jugent que les seniors sont une cible peu attrayante », explique Amélie Pinot, responsable de mission au sein de la BU agroalimentaire d’ALCIMED. « De plus, certains seniors pourraient refuser d’acheter des produits prévus pour eux, refreinés par la stigmatisation induite par ces produits. »

Sans doute les industriels, au-delà de l’innovation apportée en tant que telle, auront-ils à travailler encore plus l’axe marketing pour que l’image des produits pour Senior perde sa connotation négative.


Publié le Vendredi 13 Juillet 2007 dans la rubrique Consommation | Lu 8006 fois