Sommaire
Senior Actu

Manger des légumes pour ralentir le vieillissement cérébral

Une grande étude menée pendant six ans sur des personnes âgées de 65 ans et plus, par l’Université médicale Rush de Chicago (Michigan), publiée récemment dans la revue spécialisée « Neurology », semble montrer que la consommation régulière de légumes peut retarder le déclin mental associé au vieillissement.


Cette étude a duré six ans et a porté sur 3.718 hommes et femmes de la région de Chicago, âgées de 65 ans et plus. Elle a été réalisée par le biais de questionnaires relatifs aux habitudes alimentaires (139 produits analysés) des participants.

Au vu des résultats de cette étude, il semblerait que les bienfaits des primeurs soient une nouvelle fois confirmés. Ainsi, après ces six années de suivi, il a été constaté que les seniors qui consommaient plus de deux portions* de légumes par jour étaient cinq à six fois plus « jeunes » que les autres qui n’en consommaient que de petites quantités, voire pas du tout.

En réalité, au fil du temps, les médecins ont remarqué que les performances intellectuelles diminuaient tout de même avec le temps, mais que ce déclin était moins important chez les consommateurs réguliers de légumes.

Afin de parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont procédé à des tests cognitifs à trois reprises au cours de ces six années. Ces épreuves comprenaient notamment l’évaluation de la mémoire à court terme et à long terme.

Parmi les légumes les plus efficaces, citons les épinards, le chou frisé ou les feuilles de choux. Ces derniers possèdent une forte teneur en vitamine E, un antioxydant qui permet de combattre les toxines. .../...
Manger des légumes pour ralentir le vieillissement cérébral

Manger des légumes pour ralentir le vieillissement cérébral
D’autre part, comme le souligne l’auteur de cette étude Martha Clare Morris, la consommation de légumes est bien souvent accompagnée d’huile. Or, ces graisses permettent à l’organisme de mieux assimiler la vitamine E.

Mme Morris souligne cependant qu’il est encore trop tôt pour affirmer avec certitude que les légumes préservent le cerveau du déclin cognitif. « Mais c’est encourageant. On sait déjà que les légumes protègent contre les maladies chroniques. Voici une raison supplémentaire d’en consommer » indique-t-elle.

En revanche, cette étude n’a pas associé la consommation de fruits avec un ralentissement du déclin de l’activité cognitive.

Dans sa prochaine enquête, Martha Clare Morris, examinera si une forte consommation de légumes permet de protéger contre l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Les résultats devraient être publiés l’année prochaine.

* Une portion de légumes équivalait à une demi-tasse ou à une tasse pour les légumes verts à feuilles (type épinards).


Publié le Vendredi 27 Octobre 2006 dans la rubrique Nutrition | Lu 6067 fois