Sommaire
Senior Actu

Malakoff Médéric : un programme d’information sur la malvoyance

La malvoyance -ou basse vision- est un sujet de préoccupation majeure pour trois millions de Français, dont la perte d’acuité visuelle ne peut plus être corrigée par de simples lunettes. Du fait de l’allongement de la durée de la vie, deux fois plus de personnes de plus de 75 ans pourraient être concernées en 2020.


Bien évidemment, la malvoyance a des conséquences sur la qualité de vie et les relations sociales. Pourtant, des moyens simples peuvent être utilisés pour compenser les effets de la malvoyance : loupe électronique, télé agrandisseur, indicateur sonore de niveau, détecteur automatique de couleurs, lecteur d’étiquette vocal…
 
Après ses dernières campagnes sur la perte d’audition et les troubles du sommeil, l’action sociale Malakoff Médéric mobilise en 2013 son réseau sur un programme d’actions et d’information consacré à la malvoyance.
 
« Au moment du diagnostic, les personnes malvoyantes sont souvent démunies face à l’absence d’information sur les solutions techniques disponibles pour maintenir leurs habitudes de vie liées aux déplacements, aux activités du quotidien ou aux loisirs », constate Hugues du Jeu, directeur de l’action sociale Malakoff Médéric.
 
Et de préciser : « ce programme porte une double ambition : développer la prévention santé auprès des retraités et promouvoir les solutions pour prolonger l’autonomie au domicile ».
 
Ce programme de sensibilisation et d’information donnera lieu à 70 conférences dans toute la France à partir de septembre 2013 et devrait concerner environ 7.000 retraités soucieux de préserver leur capital visuel, et d’améliorer leur qualité de vie à leur domicile. Ces conférences seront organisées par le réseau de l’action sociale, avec la participation de professionnels de la Fondation du groupe Optic 2ooo, dont l’objet est notamment de contribuer à l’information sur la malvoyance.
 
L’action sociale exprime pleinement les engagements sociaux et sociétaux de Malakoff Médéric, groupe paritaire, mutualiste et à but non lucratif. L’action sociale du Groupe se concentre sur trois axes : favoriser le bien-vieillir et le maintien de l’autonomie, accompagner des besoins sociétaux (soutien à la recherche médicale…) et enfin, répondre à des situations de fragilité sociale (prévention du surendettement, accompagnement des aidants familiaux…).


Publié le Vendredi 19 Avril 2013 dans la rubrique Santé | Lu 575 fois