Sommaire
Senior Actu

Making Memories Matter : des portraits de vie dans... des boites de munitions

Des boîtes à mémoire contenant photographies, objets et autres traces du passé sont fréquemment utilisées pour aider les personnes âgées à retrouver leur propre histoire, et à la transmettre. Le projet britannique intitulé « Making Memories Matter », réalisé entre septembre 2004 et juillet 2005, est un exemple de ce type d’action. Mais, celui-ci se décline sous le mode de l’audace, de l’interculturalité et de la création artistique.


L’exposition « Making Memories Matter » est le fruit d’un travail lancé en septembre 2004 et impliquant sept partenaires européens* sous la coordination de Pam Schweitzer de l’association anglaise « Age Exchange » et Angelika Trilling du département allemand des services sociaux.

Financé dans le cadre du programme Culture 2000 de la Commission européenne, ce projet autour de la mémoire vise à encourager la créativité et la mobilité des artistes, le dialogue interculturel et la connaissance de l’héritage culturel et de l’histoire des peuples de l’Europe.

Il consiste en ce que d’anciennes boites de munitions ayant servi aux armées allemandes et britanniques durant la seconde guerre mondiale deviennent des « paysages de vie ». Cette mutation est réalisée par des personnes âgées à partir de photos, textes, anciens jouets..., aidées dans ce processus artistique et de mémoire par des artistes formés au travail de réminiscence.

Chaque boite est accompagné d’un texte qui retrace l’histoire des personnes, explique comment la boîte a été conçue et qui présente brièvement l’artiste qui les a guidé dans leur démarche. L’ensembles des textes ont été traduits dans toutes les langues des partenaires.
Making Memories Matter : des portraits de vie dans... des boites de munitions

Exemple du témoignage de Mme Choi Wah Lui aidée par une artiste finnoise

Making Memories Matter : des portraits de vie dans... des boites de munitions
« Je suis née le 17 novembre 1917 près de Canton, dans un village qui s’appelle Soong Tak. Mes parents avaient un élevage de vers à soie et cultivaient des mûriers pour les nourrir.

On avait aussi un petit étang où nous élevions des poissons. Je suis allée à l’école du village pour un trimestre mais je ne sais ni lire ni écrire car j’étais plus intéressée à gagner de l’argent qu’à étudier...
»

Tournée européenne

Une centaine de personnes âgées ont ainsi participé à ce projet. Leurs boites à mémoire ont été exposées, de mars à juillet 2005, dans les sept pays européens partenaires. Elles ont offert une opportunité unique aux visiteurs de prendre conscience de la richesse de l’histoire et de la culture européenne. Des ateliers, conférences et lectures étaient organisés autour de l’exposition qui avait lieu dans des musées ou galeries.

Cette exposition originale ne demande qu’à poursuivre son périple... Et pourquoi pas en France par exemple.

Contact :

Pam Schweitzer
The Reminiscence Centre, 11 Balckhead Village, London, SE 9LA
Email

Partenaires du projet : Commission européenne, Robert Bosch Stiftung, Volkswagen, Bridge House Trust, Rudolph Logistik Gruppe

*Age Exchange Reminiscence centre, Londres - Royaume-Uni ; Stadtteilzentrum Agathof, Kassel - Allemagne ; Department of Culture, Kotka, Finlande ; Peres Tarres Foundation, Barcelone, Espagne ; Czech Alzheimer Society, Prague, République Tchèque ; Foundation of Associations for mutual Help, Cluj, Roumanie ; College of Social Work, Poznan, Pologne


Publié le Jeudi 5 Janvier 2006 dans la rubrique Intergénération | Lu 3448 fois