Sommaire
Senior Actu

Maisons de retraite et qualité du personnel, chronique par Serge Guérin

La parution du livre « On achève bien les vieux », chez Oh ! Editions a au moins pour avantage de poser la question des ressources humaines en maison de retraite. Si le propos est souvent excessif et frise parfois la démagogie de café du commerce, ce tonnerre médiatique, nous rappelle qu’au delà de la problématique économique, l’accompagnement des personnels et le développement de moyens n’était pas, jusqu'à ce jour, des enjeux essentiels.


La journée organisée début février par Géroscopie Magazine sur les enjeux des ressources humaines en maison de retraite avait d’ailleurs permis de mettre en avant l’importance du sujet. Denis Jacquat, comme élu de proximité, président du groupe d’étude sur l’allongement de la vie à l’Assemblée Nationale et médecin, avait justement ouvert les travaux en insistant sur la nécessité d’écouter les familles, les résidents et les personnels. Les attentes des uns et des autres peuvent être différentes mais le plus souvent légitimes. Et Marc Kitten, directeur associé du cabinet Candesic, en dressant un état des lieux macro économique de la réalité des 10 000 établissements largement éloigné d’une vision trop manichéenne.

La France se caractérise par la présence de trois acteurs : le monde associatif, le secteur public, principalement mené par les collectivités territoriales et par le domaine hospitalier, et le secteur privé. La concentration reste deux fois moins puissante qu’au Royaume Uni ou en Allemagne.

Pascal Champvert, pour l’Adhepa, a le courage d’insister sur la responsabilité des directeurs de maison de retraite qui doivent être de plus en plus des animateurs et des meneurs d’équipe. Paulette Guinchard, l’ex-secrétaire d’Etat aux Personnes âgées, ne dit pas autre chose en exhortant les professionnels à s’investir. Pour elle, la question est moins celle des moyens que celle de la capacité à se mobiliser. Elle a aussi insisté sur le fait que le travail en maison de retraite est le plus difficile du champ social car il est impossible de ne pas se projeter dans les personnes accompagnées. .../...
Maisons de retraite et qualité du personnel, chronique par Serge Guérin

Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, la recherche d’un succès facile de librairie est plus aisée que de tenter de faire bouger les choses sur le terrain.

Ce qui m’a le plus marqué à suivre cette journée, c’est de sentir la professionnalisation croissante du secteur. François Navarranne, du cabinet Ides, a d’ailleurs explicité en quoi une démarche de certification pouvait servir, d’abord à adresser un signal en interne comme en externe sur ce point.

L’intervention de Jacques Ziouziou, du groupe Korian, s’est placée sur le même champ en insistant sur le rôle du directeur et l’importance de lui fournir une aide et une assistance. Pour lui, la question de la motivation des personnels est centrale.

De son côté, le sociologue Michel Billé a mis l’accent sur le décalage entre le discours et la réalité et a montré qu’il y avait encore beaucoup de choses à faire. Pour lui, l’enjeu premier, c’est de favoriser l’estime de soi de l’ensemble des personnels, en particulier celui des moins qualifiés… Et d’obtenir les moyens nécessaires.

Cette journée a aussi fait ressortir la diversité des demandes et des besoins. Claudy Jarry, le président de la Fnadepa, en particulier, a pointé avec son humour habituel la question de la difficulté de pouvoir répondre à l’évolution d’attentes souvent contradictoires.

Une profession ultra difficile et génératrice de gros stress où les personnels doivent toujours faire face à la fin de vie.

Il est des métiers nécessitant plus d’engagement que d’autres. Plus de moyens aussi. En l’occurrence, les professionnels de l’accompagnement des personnes âgées fragilisées se situent tout en haut de l’échelle. Et ils méritent mieux qu’un livre de circonstance !

Serge Guérin
Professeur à l’ESG
Auteur du Grand retour des seniors, Eyrolles

Pour aller plus loin, lire aussi :
On achève bien nos vieux de Jean-Charles Escribano : un cri de révolte contre les maltraitances en maison de retraite


Publié le Lundi 12 Mars 2007 dans la rubrique Chroniques | Lu 7076 fois