Sommaire
Senior Actu

Maisons de retraite britanniques : une sur deux ne respecte pas les posologies

Les maisons de retraite britanniques n’ont pas le vent en poupe actuellement. Alors qu’elles se sont déjà fait épingler le mois dernier pour non respect des normes alimentaires, un nouveau rapport démontre que presque la moitié des établissements ne respecte pas les doses médicamenteuses prescrites à leurs résidents.


Selon un nouveau rapport réalisé par la Commission d’inspection des Affaires sociales britannique (CSCI), en Angleterre, presque la moitié des résidences pour personnes âgées (5.000 sur 11.500) ne respecte pas les prescriptions médicamenteuses des seniors dont ils ont la charge : certains ne reçoivent pas les bonnes doses, d’autres prennent ceux de leur voisin ou en avalent trop, et enfin, certains n’ont tout simplement pas accès aux traitements qui leurs sont prescrits.

Les auteurs de cette récente enquête jugent cette situation d’autant plus préoccupante qu’il y a deux ans, un autre rapport avait déjà souligné ces manquements. « Les maisons de retraite n’ont pas tiré les enseignements du passé et les dépenses réalisées en matière de formation du personnel ne semblent pas avoir eu d’impact sur la qualité de ce service » indique le rapport.

210.000 personnes âgées seraient concernées par cette situation. Pour Mme Denise Platt, responsable de cette commission, « il est crucial que les résidents aient accès à leur médicament et qu’ils prennent les bonnes doses en temps et en heure ». Et d’ajouter qu’il est indispensable que « les maisons de retraite prennent ce problème très au sérieux et qu’elles s’en occupent le plus rapidement possible. Il est de leur devoir de traiter leurs personnes âgées dont elles sont responsables, du mieux possible ».

Selon le ministre de la Santé britannique Liam Byrne, qui est intervenu récemment sur la BBC, « il est dommage que de constater qu’aucun progrès n’a été réalisé au cours des deux dernières années en la matière ».

« Il est extrêmement important que les personnes âgées qui sont soumises à des traitements médicamenteux lourds et compliqués, reçoivent des soins adaptés » indique Jonathan Ellis, l’un des responsables de l’association Help the Aged, qui lutte pour les respect des aînés. « Il faut aussi réviser les traitements tous les ans, de manière à vérifier qu’ils soient toujours appropriés à la personne. De plus, le personnel soignant doit bien respecter les horaires et les doses prescrites, sinon au bout du compte, lorsque les posologies ne sont pas suivies, ce sont les aînés qui en pâtissent. Et parfois, l’issue est fatale » avertit M. Ellis.

Maison de retraite : des résidents mal nourris dans les établissements britanniques
Maisons de retraite britanniques : une sur deux ne respecte pas les posologies


Publié le Mercredi 8 Février 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 3790 fois