Sommaire
Senior Actu

Maisons de retraite : augmentation de 7% du parc espagnol prévue pour 2006

L’Espagne vieillit rapidement et accueille chaque année de très nombreux retraités étrangers qui viennent s’installer dans ce pays afin de profiter de sa douceur de vivre et d’un niveau de vie globalement plus accessible que ceux de ses voisins nordiques. Dans ce contexte, la demande en terme de placement en maison de retraite devrait connaître de fortes progressions dans les années à venir et explique l’intérêt croissant des constructeurs immobiliers locaux pour ce marché en pleine expansion.


Le marché des maisons de retraites en Espagne semble avoir de beaux jours devant lui et intéresse de nombreux promoteurs immobiliers. Ainsi, une dizaine d’entreprises appartenant à ce secteur d’activité envisagent d’investir 650 millions d’euros dans les années à venir.

Il est vrai que le marché est porteur. En 2005, en Espagne, les établissements pour personnes âgées ont généré un chiffre d’affaires d’un montant de deux milliards d’euros. Pour les exercices à venir, le taux annuel de croissance devrait être en moyenne de 7.5%, soit un chiffre d’affaires prévisionnel pour 2006 s’élevant à 2.2 milliards d’euros et de 2.38 milliards d’euros pour 2007.

De plus, les experts de ce marché estiment que les demandes de placement en maison de retraite vont fortement augmenter à partir de 2010/2015. Pourtant, paradoxalement, alors que la Péninsule ibérique est l’un des plus vieux pays d’Europe, « la moyenne nationale de places en établissement reste en dessous de la moyenne européenne. Actuellement, il existe certes, des régions où l’on trouve un grand nombre de places, mais d’autres connaissent d’importants déficits » signale l’un des responsables de la société Adavir, filiale de Metrovacesa, l’une des entreprises leader sur le marché immobilier en Espagne. Et d’ajouter que la « majeure partie de la demande va se situer sur le littoral méditerranéen et dans les capitales provinciales de plus de 200.000 habitants ».
Maisons de retraite : augmentation de 7% du parc espagnol prévue pour 2006

A condition de proposer des produits et des services soignés, cette activité offre de bonnes perspectives de développement. « Les maisons de retraite sont rentables sur le long terme et le marché est stable » indique une responsable du groupe Ballesol, spécialisé dans l’hébergement des personnes âgées. Et le directeur général de Sanyres, autre enseigne ibérique de maisons de retraite qui appartient au groupe immobilier Prasa de préciser que « les opportunités de marché seront toujours au rendez-vous pour les entreprises qui offrent des prestations de qualité ».

Les promoteurs immobiliers n’ont donc pas perdu de temps et ont investi ce créneau porteur depuis quelques années déjà. De fait, d’importants acteurs de ce secteur tels que Urbis, Metrovacesa, Prasa ou encore Parquesol, prévoient de renforcer leur présence dans le domaine des maisons de retraite dans les années qui viennent.

Ainsi, par exemple, Adavir, la filiale de Metrovacesa envisage la création d’une trentation d’établissements dans un proche avenir. Pour atteindre ses objectifs, cette société va investir quelques 320 millions d’euros. De son côté, le groupe Prasa a déjà investi 300 millions d’euros et va réinjecter 120 autres millions supplémentaires d’ici 2008.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Les résidences pour seniors en Espagne, un bon marché pour les promoteurs immobiliers
Développement des « seniors resorts » dans la Péninsule ibérique


Publié le Lundi 2 Janvier 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2734 fois