Sommaire
Senior Actu

Maisons de retraite : Auvence compare les attentes des résidents et celles des familles

Alors que plus d'un Français sur deux redoute l'entrée en maison de retraite et que près de 80% ont une mauvaise opinion de ces établissements, le groupe Auvence, acteur dans le domaine des résidences médicalisées pour personnes âgées, vient de réaliser une enquête auprès de ses résidents et de leurs familles. Détails.


Pour ce jeune groupe fondé en 2001, l’objectif était de mesurer la satisfaction, mais également les besoins des personnes âgées en établissement. Dans la foulée, Auvence a également interrogé une dizaine de spécialistes des personnes âgées (gériatres, assistantes sociales, médecins, infirmières) pour mieux connaître leur point de vue avant l'arrivée des aînés en EHPAD*.

Tout d’abord, l'enquête de satisfaction a révélé un important décalage entre les souhaits des résidents et les attentes des familles : si les proches apparaissent très soucieux du cadre de vie et des animations, les aînés recherchent toujours plus d'intimité et de tranquillité. Une tendance confirmée par les médecins et les assistantes sociales, qui apportent en parallèle un point de vue d'expert sur l'arrivée en maison de retraite.

Ainsi, de l'avis général des professionnels interrogés, les personnes âgées perçoivent bien souvent l'entrée dans un EHPAD comme une « obligation » motivée par le corps médical, voire parfois comme un « abandon » de la part des proches (finalement rien de bien nouveau, ni d’étonnant). De leur côté, les familles éprouveraient un important sentiment de culpabilité, sans pour autant réussir à cerner les véritables besoins liés à la vieillesse.

Ce qui est plus intéressant, c’est qu’il existe une grande différence entre ce qu'attendent les familles (un beau cadre de vie et une prise en charge) et ce que souhaite la personne âgée, dans cette nouvelle vie imposée par sa dépendance.

Cette étude globale a permis à Auvence de conforter son idée selon laquelle il existe d'importants écarts de perception entre les réels besoins des résidents, les préconisations des spécialistes et les attentes des familles. Des divergences qui peuvent s'expliquer par une méconnaissance tant de la vieillesse, que des EHPAD et de leur mission de prise en charge.

Principaux enseignements de l'enquête Auvence
Animations : la question des activités souligne une importante divergence entre les besoins des personnes âgées et les attentes de leurs proches : alors que 61% des familles plébiscitent les animations, seuls 46 % des résidents les approuvent. Ces derniers semblent en effet aspirer à plus de tranquillité. Pour preuve, leurs principales attentes en termes d'équipements se résument à une salle dédiée à la télévision et à une bibliothèque.

Si les familles sont en forte demande d'animations, les spécialistes comprennent et soutiennent le besoin réel des personnes âgées. À leur sens, un EHPAD est avant tout un lieu de prise en charge médicale où la qualité des soins prime. « Une personne âgée a surtout besoin de calme et il faut le respecter » -confie un gériatre interrogé- « il ne faut pas parler d'animation mais plus de temps occupationnel, d'occupation ».

Les activités proposées en EHPAD poursuivent avant tout un intérêt thérapeutique, en entraînant la mémoire ou en maintenant une certaine condition physique et mentale. Bref, il semblerait que les familles attachent plus d'importance aux animations que les résidents

Les chambres : si les deux populations interrogées sont majoritairement satisfaites des chambres proposées et de leur équipement, les personnes âgées apparaissent toujours plus « positives » que leurs proches : 91% des résidents apprécient le confort de leur chambre (contre 82% des familles) et les trois-quarts (72%) sont satisfaits du mobilier et des équipements de leur chambre (contre 68% des proches). À noter que 80% des résidents l'ont aménagée à leur goût.

La restauration : Si 86% des résidents jugent le service de qualité, contre 71% des familles, l'écart de perception se creuse sur certains autres aspects de la restauration : les proches attachent plus d'importance à la variété et à l'équilibre des menus (63% des familles sont satisfaites contre 74% des personnes âgées). D’autre part, toujours selon cette enquête, une large majorité (83%) des résidents est satisfaite de la quantité des plats proposés, pourtant seuls 64% des familles le sont également (dont 61% de résidents tout à fait satisfaits, contre 25% des familles).

Et le groupe de conclure qu’« entrer en maison de retraite est un cap difficile, parfois incompris et souvent peu accepté. Les résultats de ces deux études convergent sur l'importance de la prise en charge, avec pour point de départ l'avis du médecin : « C'est toujours le médecin qui aborde le sujet en premier. Son avis est primordial, c'est lui qui a la crédibilité », explique une assistante sociale interrogée. L'entrée et la vie en EHPAD nécessitent donc un encadrement et un suivi dans la durée, associés à une attention particulière portée sur le ressenti des familles et les souhaits des résidents. Si le secteur a amorcé de nombreux changements et améliorations ces dernières années, il lui reste encore à « combattre » les écarts de perception, dont cette enquête témoigne, et à améliorer la connaissance de la vieillesse »

*EHPAD : Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes


Publié le Lundi 21 Septembre 2009 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 7093 fois