Sommaire
Senior Actu

Maison urbaine : une maison de retraite « gai » à Montréal

A l’instar de ce qui existe déjà à Amsterdam ou à Berlin, la ville de Montréal (Canada) accueille également une maison de retraite destinée à recevoir exclusivement des retraités homosexuels autonomes ou semi-autonomes. Détails.


Maison urbaine : une maison de retraite « gai » à Montréal
Même si les chiffres recensant la communauté gay différent selon les sources et les pays, évoluant entre 3 et 10%, le vieillissement de la population, et notamment l’avancée en âge des baby-boomers, donne lieu à l’émergence d’un nouveau marché très prometteur, celui des maisons de retraite pour seniors homosexuel(les).

C’est dans cet esprit qu’a été fondé le concept de Maison Urbaine. Un projet né grâce au promoteur André Saindon qui rêvait de créer un endroit où les gais à la retraite pourraient se sentir à l’aise, « dans un environnement convivial et moderne ».

Comme le souligne d’ailleurs le promoteur dans un article du magazine Fugues : « lorsqu’on est gai, on ne décide pas de s’en aller dans une résidence sur un coup de tête. C’est souvent parce que le conjoint ou le colocataire est décédé ou parti ». Et d’ajouter : « il y a de l’insécurité à rester seul » et puis, plus simplement, les homosexuels seniors peuvent ne pas avoir envie d’être confrontés à leur solitude, « c’est pour cela que le projet de la Maison Urbaine a été pensé ».

Quant à ceux qui pensent que regrouper les seniors homosexuels dans des maisons de retraite risque de les ghettoïser… « Les gens qui vivent dans les résidences hétéros savent à quoi s'attendre. On ne leur impose rien. On désire offrir la même possibilité aux gais, soit de poursuivre leur vie dans leur communauté, en paix et dans la quiétude » remarque M. Saindon à ce sujet.

Avec ses chambres simples ou doubles, cette maison de retraite vise à répondre aux besoins de sa clientèle autonome et semi autonome. Le personnel sur place offre une assistance personnalisée adaptée aux besoins particuliers de chacun des résidents.

À titre d’exemple, chaque chambre est équipée d’un dispositif d’appel relié à un système de sécurité central. Maison Urbaine Rachel est également dotée, à chaque étage, d’une salle de bain adaptée apte à répondre aux besoins de sa clientèle (attention, cette maison de retraite est d’ores et déjà accessibles aux résidents mais des travaux sont encore en cours).

De plus, voici quelques-uns des nombreux services et équipements qui sont (ou seront) offerts aux résidents : un concierge 24 heures sur 24 ; un accès sécurisé ; une infirmerie ; une salle à manger ; un salon communautaire avec foyer ; un jardin aménagé dans une cour intérieure ; une salle de cinéma ; une bibliothèque équipée d’Internet ; une salle d’exercice avec sauna ; un coin pour les vélos, etc.

Maison urbaine est un concept de maison de retraite qui devrait être appelé à se développer dans les années à venir. En effet, ces résidences pour seniors homosexuels permettent à ceux qui le souhaitent de vivre dans un environnement qui leur ressemble, et surtout, sans crainte de discrimination, voire d’homophobie.

A noter que le ministère de la Famille et des Aînés (Québec) vient d’accorder une aide financière à l’association Gai Ecoute et la Fondation Emergence pour le développement du programme « Pour que vieillir soit gai », qui vise à sensibiliser les personnes oeuvrant auprès des seniors aux réalités homosexuelles.


Publié le Mardi 23 Juin 2009 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 4958 fois