Sommaire
Senior Actu

Maison de retraite : une TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation

Le ministre délégué aux Personnes âgées et handicapées, M. Philippe Bas, vient de confirmer dans un communiqué la possibilité pour les établissements accueillant des personnes âgées et des personnes handicapées de bénéficier désormais de la TVA à taux réduit (5,5%) pour leurs travaux de rénovation.


Une circulaire autorise désormais l’ensemble des établissements d’accueil de personnes âgées dépendantes et de personnes handicapées à accéder à des prêts locatifs. L’obtention de ces prêts doit « permettre à ces établissements de bénéficier d’un taux de TVA à 5,5% pour les travaux effectués, au lieu de 19,6% ».

De plus, l’obtention d’un prêt locatif social permet aux établissements de bénéficier de l’exonération de taxe foncière pour une durée de 25 ans.

Cette décision s’inscrit dans le prolongement du plan d’investissement de 500 millions d’euros pour la rénovation des maisons de retraite et des établissements médico-sociaux. Elle vise à « favoriser les travaux de modernisation et de rénovation des établissements d’accueil de personnes handicapées ou de personnes âgées, accélérant leur mise aux normes et offrant ainsi de meilleures conditions de vie aux résidents » indique le communiqué du ministère.

Et d’ajouter qu’elle doit « également contribuer à diminuer le prix de journée que versent les résidents. Ceux-ci pourront enfin, sous condition de ressources, bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL) ». L’ouverture des maisons de retraite à tous, et notamment aux personnes disposant de revenus modestes, devrait être ainsi, mieux garantie.

Philippe Bas souligne que « 14 points de TVA en moins, c'est autant de charges que les établissements n'auront pas à supporter. C'est important pour les porteurs de projets qui ont souvent du mal à boucler leur budget. C'est important pour les familles et pour les personnes directement concernées qui attendent souvent trop longtemps des travaux de rénovation. C'est important pour que la modernisation des établissements puisse être menée sans peser sur les tarifs ».
Philippe Bas, ministre délégué aux Personnes âgées


Publié le Mardi 7 Mars 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 6453 fois