Sommaire
Senior Actu

Maison de retraite médicalisée : le déploiement de la télémédecine

L’un des thèmes abordés dans ce 9ème congrès de la Fondation de l’Avenir, qui vient de se dérouler à Paris, est l’usage de la télémédecine en EHPAD (Maisons de retraite médicalisées). « L’objectif de cette table ronde est de montrer que le recours à la télémédecine permet de répondre à la problématique de l’accessibilité aux soins partout sur les territoires. La technologie n’est pas une fin en soi, mais un média », indique le Dominique Letourneau, Président du Directoire de la Fondation de l’avenir.


Rappelons que la télémédecine permet de réaliser des entretiens avec les patients et des diagnostics à distance. Solution qui peut s’avérer intéressante dans de nombreux cas… Quand la personne (souvent âgée) se déplace difficilement ou quand un patient habite dans un « désert médical ». Ce ne sont bien évidemment que des exemples. Les applications sont en effet extrêmement large…
 
Réduire les inégalités d’accès aux soins spécialisés
 
Les projets de télémédecine dans les régions françaises se développent avec l’évolution des technologies qui permettent facilement l’organisation d’actes de télémédecine ponctuels entre deux établissements. L’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bretagne et la Mutualité Française des Côtes d’Armor ont financé TELEHPAD, projet multisites ayant vocation à modéliser le déploiement territorial de la télémédecine en EHPAD, notamment en milieu rural.
 
« L’enjeu majeur des prochaines années est l’accès aux soins en milieu rural pour les personnes âgées peu mobiles comme les résidents des EHPAD ou les personnes âgées vivant aux environs des EHPAD et éloignées des hôpitaux », explique le Docteur Pierre Espinoza, coordonnateur de TELHEPAD.
 
« Notre projet regroupant actuellement six établissements, dont quatre mutualistes, est centré sur les besoins des patients et apporte une réponse innovantes aux soins avec des téléconsultations, des télé-expertises synchrones et asynchrones, des téléassistances pour donner des avis spécialisés en dermatologie, en gériatrie, en cardiologie et en psychiatrie », indique le Dr. P.Espinoza.
 
Ces structures, dotées d’une salle de télémédecine, occupent un nouveau rôle d’acteur de santé de proximité et d’aménagement du territoire en milieu rural. De plus, « elles permettent de recruter des médecins coordonnateurs qui assurent l’interface entre les infirmières coordinatrices et les médecins traitants », ponctue le Dr. Pierre Espinoza.
 
Une meilleure qualité des soins et d’accompagnement des personnes âgées
 
Le développement de la télémédecine permet d’améliorer la prise en charge des patients âgés et fragilisés, la qualité des soins donnés et offre une expertise aux professionnels de santé de l’établissement. Des cardiologues, des médecins spécialistes de la douleur, des psychiatres, des dermatologues apportent leur expertise à distance, dans des délais raisonnables, offrant ainsi un certain confort aux patients, leur évitant des déplacements parfois fatigants ou des hospitalisations.
 
« Les personnes âgées sont très fragiles psychologiquement. Le moindre déplacement en ambulance peut leur générer du stress et de l’angoisse. La mise en place d’une salle fixe de télémédecine leur offre une consultation à distance de qualité tout en restant dans un environnement connu avec les soignants de l’établissement, leurs proches, et sans avoir à attendre seules à l’hôpital », témoigne Patricia Cortey, cadre de santé à la résidence Bernadette, Saint-Etienne.
 
La télémédecine induit également la formation continue des professionnels de l’EHPAD car ils sont en relation directe et régulière avec les spécialistes. Cette formation continue des soignants contribue à la qualité des soins apportés aux résidents. « Comme nous sommes en direct avec le spécialiste, il n’y a pas de perte d’information. Il donne également aux soignants des directives claires et des conseils pour réaliser tel ou tel pansement, par exemple. A plus ou moins long terme, il y a une montée des compétences du personnel soignant ce qui est bénéfique pour la prise en charge du patient », affirme Patricia Cortey.

Rapport sur la télémédecine dans les établissements mutualistes pour personnes âgées

A la demande de la Fondation de l’Avenir, la Sanita Consulting a mené une étude et écrit un rapport sur la télémédecine en établissements mutualistes pour personnes âgées.

Ce rapport met en avant des points positifs communs à tous les projets tels que :

- l’existence d’un projet médical
- La présence d’équipes dédiées au projet
- la mise en place d’un sponsor de la direction régionale de la mutualité
- le franchissement d’un palier technique, principalement sur la partie réseau
- un faible volume d’usage mais dans la moyenne nationale
- une prise de conscience de la nécessité d’évaluer.
 
Les préconisations de ce rapport :
- le partage du projet médical entre acteurs de l’offre de soins et demandeurs en EHPAD
- la mise en place d’un comité médical et la poursuite de l’effort dans l’animation des usages
- l’anticipation au niveau régional et national de la mutualité de la fin des subventions régionales (ARS)
- la mise en place de la démarche d’évaluation avant/après la télémédecine
- la mise à disposition d’une offre négociée et compétitive: réseau Telecom Internet, équipement visio & audio à tout EHPAD souhaitant faire de la télémédecine
- l’élaboration d’indicateurs communs à évaluer et d’une méthode.


Publié le Jeudi 10 Décembre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1315 fois