Sommaire
Senior Actu

Maison de retraite : les seniors canadiens privilégient les suites

Selon les résultats de l' « Enquête sur les maisons de retraite de l'Ontario » réalisée en 2006 par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)*, on note une tendance chez les personnes âgées à préférer « vivre dans des suites privées, plus grandes et plus chères ».


« Les suites gagnent en popularité. Elles représentent maintenant 19,7 % des places offertes, alors que leur part n'atteignait que 10 % en 2001 », affirme Edisa Kozo, analyste de marché à la SCHL. « Cette tendance révèle que la demande est en train de changer chez les aînés les mieux nantis, qui semblent préférer les logements plus grands et plus chers qu'on retrouve dans les résidences bâties récemment ou rénovées ».

Bien que le taux d'inoccupation global des maisons de retraite ait continué de fléchir en 2006, seule la catégorie des suites a enregistré une baisse, indique cette étude. En effet, le pourcentage de suites vacantes est passé de 7,5 %, l'an dernier, à 7,4 %, cette année. Les taux d'inoccupation des salles communes, des chambres à deux lits et des chambres privées ont quant à eux tous évolué à la hausse.

En Ontario, plus de 35.000 personnes vivent dans des maisons de retraite, précise le communiqué. Parmi elles, 10,1 % sont en couple, comparativement à 8,8 % en 2005. « Bien qu'il soit encore trop tôt pour le confirmer, nous pensons que cet accroissement tient peut-être au fait que la proportion de suites de grande taille sur le marché va en augmentant » indiquent les auteurs de cette enquête. .../...

Autres faits marquants à retenir de cette enquête :

- La plus forte progression du taux d'inoccupation a été observée dans la catégorie des salles communes, à la suite d'un affaiblissement de la demande. La proportion de places vacantes a grimpé de 3,5 points et atteint 28,6 %.
- La croissance des tarifs quotidiens moyens a suivi le rythme de l'inflation. Ceux-ci ont avancé de 2,9 % et se sont établis à 77 dollars canadiens (53 euros) dans le segment des chambres privées. Ce sont les suites qui ont connu la plus importante hausse (3,1 %), le tarif moyen étant passé à 111 dollars canadiens (76.40 euros) -conséquence de la demande accrue et de l'effet des prix plus élevés pratiqués dans les résidences neuves. Du côté des chambres à deux lits, le tarif moyen est demeuré à 52 dollars canadiens (35.80 euros), le taux d'inoccupation étant monté à 23,3 %.
- 97 % des nouvelles places sont des suites ou des chambres privées. Dans plus de quatre cas sur dix, il s'agit de suites, ce qui représente le double de leur part de marché actuelle.
- Les résultats de l'Enquête portent sur 38.390 places dénombrées dans 634 maisons de retraite en Ontario, soit sur 97,9 % de l'univers de l'Enquête.

* La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans. Elle vise à contribuer à améliorer les conditions de vie et le bien-être des Canadiens par l'entremise de quatre secteurs d'activité : le financement de l'habitation, l'aide au logement, la recherche et la diffusion de l'information, et la promotion des exportations.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca


Publié le Lundi 13 Novembre 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1780 fois