Sommaire
Senior Actu

Maison de retraite : épidémie de grippe saisonnière en France, attention aux personnes âgées

Selon les informations épidémiologiques et les prélèvements rhinopharyngés collectés par les médecins et les pharmaciens vigies du réseau national des GROG (Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe), deux* épidémies de grippe saisonnière humaine co-existent actuellement en France dans toutes les régions. Vigilance dans les maisons de retraite.


« Jusqu’ici, les plus touchés ont été les enfants âgés de 5 ans à 14 ans mais l’épidémie devrait maintenant toucher les autres classes d’âge », indique le Grog dans son communiqué. Et d’ajouter que « des cas de grippe peuvent apparaître et provoquer des épidémies dans des collectivités de personnes âgées, notamment celles où le personnel n’est pas suffisamment vacciné contre la grippe. Chez les aînés, ces virus grippaux humains sont susceptibles de provoquer des atteintes respiratoires, une altération de l’état général, une décompensation des maladies préexistantes (diabète, maladies du cœur, problèmes respiratoires, etc.) ou des surinfections pouvant être graves ».

Il est important de rappeler que l’usage combiné de tests de diagnostic rapide, de mesures d’hygiène et d’antiviraux spécifiques de la grippe permet de réduire notablement les dégâts de cette pathologie dans les collectivités de personnes âgées. Un protocole précis a été diffusé par les Autorités sanitaires aux Etablissements d’Hébergement des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), afin de mettre en place les mesures recommandées par le Comité Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF) dans son avis du 16 janvier 2004 (circulaire N° 444 du 17 septembre 2004) et dans son complément de février 2005.
Maison de retraite : épidémie de grippe saisonnière en France, attention aux personnes âgées

Actuellement, lors d’une flambée épidémique déclarée dans une collectivité de personnes à risque :

- Un test de diagnostic rapide de la grippe doit être pratiqué dès le premier cas et particulièrement en cas d’apparition de cas multiples le même jour.

- Le traitement prophylactique par oseltamivir est recommandé pour les personnes à risque, âgées de 13 ans et plus, vaccinées ou non. Il convient de le mettre en place le plus rapidement possible et au maximum dans les 48 heures qui suivent un contact avec une personne ayant présenté un syndrome grippal. Il sera prescrit jusqu’au 7ème jour après le début des symptômes du dernier cas. Sont considérées comme « personne à risque » les personnes âgées de 65 ans et plus, toute personne séjournant dans un établissement de santé de moyen ou long séjour, quel que soit son âge et les personnes atteintes d'une des pathologies justifiant la gratuité du vaccin antigrippal. Dans cette indication, le médicament est remboursé à 35%.

- Les mesures d’hygiène concernent :
- les personnes âgées malades : isolement dans une chambre régulièrement aérée, utiliser des mouchoirs à usage unique jetés dans une poubelle recouverte d’un couvercle…
- l’entourage : éviter toutes les visites inutiles dans la chambre du malade, avoir une
hygiène rigoureuse des mains après chaque contact avec le malade, éviter toute visite si l’on est soi-même malade...
- le personnel de soins : il est recommandé de mettre en arrêt de travail le personnel de soins non vacciné qui présenterait un syndrome grippal et serait en contact avec des personnes à risque ou, à défaut, de leur proposer le port d'un masque chirurgical.

* L’une est due au virus grippal humain A(H1N1), apparenté à la souche vaccinale A/New Caledonia/20/99(H1N1), l’autre au virus grippal humain de type B, appartenant en majorité à la lignée B/Victoria distincte de la lignée B/Yamagata à laquelle appartient la souche vaccinale actuelle.


Publié le Mardi 28 Février 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 4714 fois