Sommaire
Senior Actu

Maison de retraite : des résidents mal nourris dans les établissements britanniques

Les cantines britanniques n’ont pas le vent en poupe. Après les récentes critiques subies par les écoles, puis par les hôpitaux, c’est maintenant au tour des maisons de retraite anglaises d’être accusées de mal alimenter leurs personnes âgées


Il semblerait en effet que 20% des maisons de retraite ne respectent pas les normes de base en matière d’alimentation, ce qui risque bien évidemment, d’entraîner chez les résidents, de forts risques de malnutrition.

L’un des membres du Parlement britannique, le libéral-démocrate Paul Burstow indique sur son site internet, que selon lui dans son pays, plus de 2.000 maisons de retraites ne respectent pas les normes de base en matière d’alimentation. Plus de 250 sont ainsi totalement hors la loi et 1.850 parviennent tout juste à atteindre les standards alimentaires requis.

Par ailleurs, ce parlementaire précise qu’une autre étude réalisée par un cabinet indépendant, montre que la presque totalité des personnes âgées qui résident en maison de retraite en Angleterre sont atteintes de malnutrition.

Il demande donc, qu’à l’instar de ce qui a été annoncé cet été pour les cantines scolaires, des normes de nutrition et d’alimentation soient imposées par le gouvernement dans les maisons de retraite.

« Les personnes âgées vulnérables s’installent dans les maisons de retraite pour y être prises en charge, pas pour y mourir de faim. Il est révoltant que de nos jours, un établissement sur cinq ne respecte pas les normes de base en matière d’alimentation » s’est indigné M. Burstow. .../...
Maison de retraite : des résidents mal nourris dans les établissements britanniques

Pourtant, depuis quelques mois déjà, le célèbre chef britannique Paul Rankin, un peu à la manière de ce que fait Jamie Oliver pour les écoliers, se bat pour que le budget consacré aux repas des résidents passe de 18 livres (26 euros) à 28 livres (40.5 euros) par semaine. Cette augmentation permettrait, selon lui, de proposer des menus plus sains et plus frais aux personnes âgées.

Pour ce chef, qui possède un restaurant en Irlande, les bases ne sont pas trop mauvaises. Toutefois, les fruits et les légumes frais ne sont pas suffisamment utilisés et globalement, les aliments ne sont pas assez riches en fibres. Par contre, trop de produits proviennent de plats préparés ou de conserves et trop de plats sont frits. Et de préciser que « pour les personnes âgées, une nourriture appropriée est particulièrement importante car elle peut entraîner de grosses différences énergétiques, de vitalité et de santé ».

Il espère donc que les résidences vont abandonner les plats et les ingrédients tout préparés pour se tourner vers les produits frais. « C'est un domaine qui m'intéresse particulièrement. Je crois qu'une nourriture saine a des incidences d'une génération à l'autre ».

Une association de maison de retraite avoue que la nourriture est souvent source de plaintes dans de nombreuses résidences. « Un cuisinier imaginatif peut préparer des plats merveilleux avec de petits budgets » indique-t-elle. Toutefois il arrive qu'il y ait du gâchis et qu'un manque de créativité amènent certains établissements à proposer trop souvent les mêmes repas.


Publié le Mercredi 11 Janvier 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 5166 fois