Sommaire
Senior Actu

Mae Keane : la dernière des « radium girls » disparait à l’âge de 107 ans

Mae Kean est décédée aux Etats-Unis le 1er mars 2014. Elle avait 107 ans. Cette « plus que centenaire » était probablement la dernière des « radium girls », ces femmes qui dans la première moitié du 20ème siècle travaillaient dans l’industrie horlogère avec des produits radioactifs…


On le sait peu… Mais dans les années 20/30, la seule manière de pouvoir lire l’heure sur sa montre dans la nuit était d’utiliser sur les cadrans (sur les chiffres et les index) une matière luminescente à base de radium. Un produit dangereux. Une matière radioactive qui s’éclaire dans l’obscurité.
 
Aux Etats-Unis -comme en Suisse d’ailleurs-, ce travail particulièrement délicat était confié aux femmes. C’est à elles (inconscientes du danger à l’époque) que revenait cette tâche qui consistait à appliquer du radium sur les chiffres et les index du cadran. Pour cela, elles utilisaient un pinceau extrêmement fin qu’elle tenait souvent, coincé, entre leurs lèvres…
 
Naturellement, en quelques années, de nombreuses ouvrières tombèrent malades. Certaines perdirent leurs dents (ce fut le cas de Mae Keane) et d’autres furent atteintes de cancer… Et en moururent pour la plupart. On les appelât alors les « radium girls ».   
 
Mae Keane faisait partie de ces femmes… Elle était probablement la dernière des « radium girls » encore en vie. Et cette longévité, elle la doit au fait qu’elle n’aimait pas ce travail et qu’elle n’était d’ailleurs par particulièrement douée dans l’accomplissement de cette tâche... Elle ne resta donc que quelques mois comme employée de l’entreprise Waterbury Clock Company (Connecticut). Durant l’été 1924.
 
Malgré cette courte période à travailler dans l’industrie horlogère elle perdit en quelques mois toutes ses dents et développa deux cancers. L’un du colon, l’autre du sein. La vieille dame a cependant survécu pendant de nombreuses années. Elle est décédée finalement à l’âge de 107 ans…  


Publié le Mercredi 19 Mars 2014 dans la rubrique Divers | Lu 505 fois