Sommaire
Senior Actu

Lyon : à la découverte de la résidence de la Tête d'or

La résidence de la Tête d’Or (six étages et 84 lits) a ouvert ses portes l’été dernier dans le 6ème arrondissement de Lyon. Cet établissement propose une offre complète et multimodale destinée aussi bien aux ainés autonomes qu’aux seniors dépendants. En tout, trois prestations sont proposées pour accueillir des résidents en fonction de leur degré de handicap et s’adaptent à l’évolution de leur état de santé.


Lyon : à la découverte de la résidence de la Tête d'or
Répondre au souhait des aînés de rester à domicile le plus longtemps possible, prévenir la perte d’autonomie, éviter les hospitalisations d’urgence, soutenir les aidants, tels sont les objectifs d’une plateforme gérontologique comme se définit la Résidence de la Tête d’Or.
 
Cette offre de services multimodale permet à la personne âgée quittant son domicile de bénéficier d’une véritable passerelle : de la Résidence Services ou de l’EHPA, avec selon ses besoins des prestations d’aide et de soins à domicile, jusqu’à l’EHPAD, elle bénéficie d’un accompagnement et d’une prise en charge assurés au sein d’une même structure, selon son degré d’autonomie et ce, jusqu’à la fin de vie…
 
Cette structure est située en plein cœur du 6ème arrondissement de Lyon, dans un environnement de qualité, à deux pas du Parc de la Tête d’Or l’un des plus grands de France, véritable poumon vert de l’agglomération. L’autre grande innovation de cette résidence, est son ouverture sur l’extérieur. En effet, l’établissement dispose d’une antenne de services à la personne ouverte aux résidents ainsi qu’aux personnes âgées des quartiers environnants.
 
« La volonté des maîtres d’ouvrage était surtout d’ouvrir l’établissement sur le quartier, situé en pleine ville indique l’architecte Pierre Faure. Nous avions donc un attachement particulier à traduire cette spécificité urbaine dans le bâtiment, en témoigne la façade en pierre qui valorise le bâtiment au cœur de ce beau quartier lyonnais ».
 
D’une part, la résidence est articulée autour de deux ailes d’hébergement, l’une donnant sur le boulevard des Belges et l’autre sur la rue Tronchet, chacune conçue afin de respecter la continuité architecturale avec les immeubles mitoyens. Les façades des ailes du bâtiment sont relativement pleines avec toutefois une surface vitrée importante, offrant ainsi une expression architecturale empreinte de calme, de stabilité et de sérénité. Le matériau minéral utilisé en façade exprime quant à lui la solidité et la sécurité. L’objectif étant d’apporter aux résidents un environnement protecteur et préservant leur intimité.
 
D’autre part, l’angle du bâtiment présente un caractère plus « public » et une architecture faite de transparence et de rythme. Cette partie, avec ses façades transparentes, est davantage conçue comme une ouverture sur l’environnement extérieur du quartier. L’entrée principale de la future résidence, caractérisée par un hall généreusement ouvert, donne directement sur le Square Billon, offrant ainsi aux usagers une vue sur un bel espace arboré.
 
Et l’architecte de poursuivre : « nous avons conçu un jardin préservé en cœur d’îlot qui permet aux résidents de profiter d’un espace extérieur en toute sécurité. L’idée était de proposer une résidence qui s’apparente le moins possible au caractère hospitalier. On retrouve ainsi au sein du bâtiment une tonalité plus hôtelière, plus résidentielle afin de proposer des espaces très fluides et lumineux ».
 
Plus concrètement, l’EHPA est doté de 34 lits et peut accueillir les personnes non dépendantes et ne nécessitant pas de soins médicaux. La personne accueillie nécessitant une aide plus importante, peut faire elle-même appel à des services infirmiers ou médicaux, ou à un service d’aide à domicile.
L’EHPAD (offre médicalisée) quant à lui offre une capacité de 50 lits dont dix lits en Unité de Vie Alzheimer (UVA), unité sécurisée pour l’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, cette unité est organisée autour d’un environnement adapté et doté de personnel spécialement formé. Intégré également à l’EHPAD, un Pôle d’Activité et de Soins Adaptés (PASA) de 12 places, dédié aux résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée mais présentant des troubles du comportement modérés. L’EHPAD est habilité partiellement à l’aide sociale.
 
Pour compléter ce dispositif d’accueil, une antenne de services à la personne et de soins infirmiers RESIDOM est implantée au sein de la plateforme gérontologique. Cette antenne offre ses services aux résidents mais également aux personnes âgées des quartiers environnants. Pour Anne Buisson, Directrice de la Résidence Tête d’Or, il était important de faire régner une ambiance chaleureuse au cœur de la structure : « lorsque nous entrons dans le bâtiment nous n’avons pas du tout l’impression d’être dans une maison de retraite médicalisée. Et pourtant, nous nous rendons très vite compte que tout est adapté aux besoins des personnes accueillies, qu’elles soient autonomes ou complètement dépendantes ». Autre élément important selon la Direction : la personnalisation des espaces individuels. « Tout est fait pour que ces personnes puissent reconstituer leur domicile dans les chambres que nous leur proposons ». 


Publié le Vendredi 27 Novembre 2015 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1091 fois