Sommaire
Senior Actu

Lutte contre la maltraitance : 300 000 euros supplémentaires pour renforcer le dispositif national

Dans un récent communiqué, Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées se félicite du vote, dans le cadre du Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale, de 300 000 euros supplémentaires* pour la lutte contre la maltraitance et la promotion de la bientraitance de personnes âgées.


Ces 300 000 euros vont permettre de développer le nombre d’antennes locales reliées au dispositif 3977, numéro d’appel national pour les personnes âgées victimes de maltraitance.
 
Rappelons que ce numéro est géré conjointement par les associations HABEO et ALMA. HABEO développe la plateforme nationale d’accueil téléphonique ; ALMA anime quant à elle le réseau de proximité.
 
Le 12 juin 2013, les deux associations ont entamé un rapprochement sous la forme d'une confédération afin d’optimiser le maillage du territoire et de parachever le dispositif national. La prochaine fusion des deux structures sous la bannière 3977 Allo MALTRAITANCE devrait renforcer l'efficacité de la prise en charge.
 
Aujourd’hui ces crédits supplémentaires permettent de consolider encore le dispositif national, de le rendre plus intégré, plus efficace et maillant mieux le territoire : en 2014, une vingtaine d’antennes locales du 3977 seront ainsi ouvertes dans des départements non encore couverts.
 
A cette occasion, la ministre a souligné : « depuis mon arrivée, nous avons beaucoup travaillé pour promouvoir la bientraitance des âgés. Nous avons ainsi relancé le Conseil national de la bientraitance et des droits des personnes âgées et handicapées. Nous avons également oeuvré au rapprochement d’HABEO et ALMA pour garantir un meilleur accueil téléphonique des âgés victimes de maltraitance. Ces 300 000 euros supplémentaires nous permettent de poursuivre ces efforts et le développement du 3977 pour garantir un dispositif d'alerte, d'écoute et de signalement toujours plus efficace. C'est un travail au long terme que nous avons entamé, au profit de la bientraitance des âgés, et ces crédits supplémentaires votés par le Parlement nous encouragent à continuer dans cette voie. Il est maintenant important d’engager tous les relais pour que ce numéro 3977 soit connu de tous les Français, et qu’ils n’hésitent pas à s’y référer ».
 
*Portant ainsi le montant total des crédits (programme 157) à 1.9 millions d’euros, soit une progression de 19%.


Publié le Mercredi 30 Octobre 2013 dans la rubrique Social | Lu 740 fois