Sommaire
Senior Actu

Lundi de Pentecôte : donner tout l’argent aux personnes âgées, tribune libre de l’AD-PA

Début 2010 l’Inspection Générale des Finances et l’Inspection Générale des Affaires Sociales évaluaient à plus de 2 milliards, les crédits repris dans les budgets de la Caisse.


A ce jour, près de 2,5 milliards d’euros, (soit 80.000 emplois) provenant du jour férié supprimé n’ont pas été dépensés comme prévu ; certains crédits ont été consacrés à la construction de structures alors qu’ils devaient permettre le recrutement de salariés, et la majeure partie a été reprise par l’Assurance Maladie.

En plus de cela des dépenses difficilement évaluables ont été imposées à la CNSA*, alors qu’elles auraient dû être supportées par l’Etat ou l’Assurance Maladie (climatisation des établissements, plan canicule, plan Alzheimer…)

L’AD-PA demande donc au nouveau gouvernement qu’il rompe avec la pratique détestable des effets d’annonce non suivis d’effets.

Dès cette année, l’AD-PA attend que les 500 millions d’euros, non dépensés dans les budgets de la CNSA en 2011, soient intégralement réaffectés à l’aide aux personnes âgées, pour mettre fin aux suppressions d’emplois dans les établissements comme à domicile.

Au-delà, l’Association attend la création de la Prestation d’Aide à l’Autonomie tant attendue qui permettra à nos aînés de vivre mieux et aux plus jeunes de trouver des dizaines de milliers d’emplois, ce qui constituera un puissant levier de sortie de crise économique.

L’AD-PA est représentée au Conseil de la CNSA par son Président, Pascal Champvert. L’AD-PA regroupe au plan national les directeurs de services à domicile et d’établissements pour personnes âgées

*CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie chargée de gérer les fonds issus du Jour Férié supprimé


Publié le Vendredi 25 Mai 2012 dans la rubrique Chroniques | Lu 1610 fois