Sommaire
Senior Actu

Louis Vuitton : le malletier de luxe doit s’adapter au vieillissement de ses clients japonais

Les Japonais sont très friands des marques françaises, notamment lorsqu’il s’agit des produits de luxe : Dior, Hermès, Louis Vuitton, etc. Toutes ces enseignes sont très prisées sur le marché japonais. Seulement voilà : le Japon est un pays qui vieillit ; un habitant sur cinq y est d’ores et déjà âgé de 65 ans ou plus. Dans ce contexte, le PDG du maroquinier de luxe Louis Vuitton (groupe LVMH), Yves Carcelle, vient d’indiquer que la marque allait devoir s’adapter au vieillissement de la clientèle nippone, relate une récente dépêche de l’AFP


Le groupe LVMH va bien. Il vient d’annoncer une progression de son chiffre d’affaires de 15% au cours du premier trimestre 2006 et confirme une « croissance significative » de ses résultats en 2006. D’autre part, un rebond d’activité semble se confirmer au Japon.

Toutefois, malgré ces résultats extrêmement prometteurs, le PDG de Louis Vuitton, Yves Carcelle, a récemment déclaré lors d’une conférence de presse à Tokyo (Japon), que la marque devrait s’adapter à l’évolution démographique de ce pays d’Asie afin de « croître davantage sur ce marché de prédilection pour les produits de luxe ».

« Le Japon est en train de profondément changer. Le vieillissement de la population s'accompagne d'une demande de produits encore plus sophistiqués à laquelle nous devons répondre », a affirmé M. Carcelle. Et ce, d’autant plus, que la consommation des seniors ne cesse d’augmenter d’années en années. Ainsi, selon de récentes données chiffrées émanant du gouvernement japonais, les dépenses des non-salariés (retraités ou chefs d’entreprise) ont augmenté en avril –pour le deuxième mois consécutif- de 1.6% par rapport à la même période l’année dernière. Cette hausse est d’autant plus remarquable, que la moyenne générale des dépenses a elle, baissé de 2%. .../...
Louis Vuitton : le malletier de luxe doit s’adapter au vieillissement de ses clients japonais

De fait, un nombre croissant de Japonais âgés de 60/70 ans sont en pleine forme et possède généralement des économies qu’ils sont prêts à dépenser en « achats plaisir ». « Ils n’hésitent pas à s’offrir des voyages, à prendre des cours d’œnologie » indique l’un des responsables du ministère de l’Intérieur. Et puis, la proportion des foyers de personnes non-salariées a augmenté de 40% au cours des cinq dernières années. Dans ce contexte, on comprend bien « qu’il est extrêmement important de séduire les jeunes générations », et qu’il est, « dans le même temps encore plus excitant de conserver les clients tout au long de leur vie », précise encore M. Carcelle.

Et le PDG de conclure : « c'est d'autant plus important de réussir au Japon que les changements qui ont lieu ici se reproduiront ailleurs. Le Japon est en cela un marché doublement stratégique ». A bon entendeur…

Un récent classement réalisé par la société de conseil Interbrand indique que Louis Vuitton, -avec L’Oréal et BNP-Paribas- sont les marques françaises susceptibles de générer le plus de revenus. Louis Vuitton pourrait ainsi engendrer 15,6 milliards d'euros de revenus.

Pour en savoir plus, lire aussi :
Les baby-boomers japonais célèbrent leur départ à la retraite par un voyage à l'étranger


Publié le Mercredi 31 Mai 2006 dans la rubrique Consommation | Lu 10485 fois