Sommaire
Senior Actu

Londres : la police escorte les personnes âgées rentrant de la banque

Afin d’assurer la protection des personnes âgées qui viennent de retirer de l’argent à la banque, des policiers londoniens des quartiers de Wansted et Snaresbrook (Est de Londres) escortent les seniors jusqu’à chez eux.


Après Paris, une autre grande capitale européenne offre un service de protection policière aux aînés. Le fait est que de nos jours, de plus de personnes âgées appréhendent à l’idée de se rendre seules à leur banque, au distributeur automatique de billets (DAB) ou à la poste afin d’y retirer du liquide.

Bien conscient de cette problématique, et suite à des agressions répétées sur des retraités, la police des quartiers londoniens Wansted et Snaresbrook propose désormais aux seniors qui retournent chez eux à pied, de les escorter après leur passage à la banque, indique une récente dépêche de l’AFP. De plus, afin de dissuader les éventuels voleurs, des affiches annoncent dans les rues la création de ce nouveau service de protection.

Rappelons que la Mairie de Paris propose une prestation un peu similaire depuis début 2008. Sur un simple coup de fil (01.42.76.77.77), les seniors de la capitale peuvent programmer un rendez-vous et quelques jours plus tard, au moment convenu, deux inspecteurs de sécurité de la Direction de la Prévention et de la Protection, en civil et munis d'une carte professionnelle et d'un ordre de mission, viennent chercher l'intéressé à son domicile, en voiture banalisée, et le raccompagne jusqu'à la porte de son domicile, à l'issue des démarches.

Par ailleurs, la police municipale de Noyelles-Godault (Pas-de-Calais) propose depuis le 1er juillet dernier d’accompagner les plus de 80 ans dans l’une des deux banques de la commune.

Des grandes capitales européennes aux petites bourgades, il semblerait que la police soit de plus en plus sollicitée pour assurer une protection rapprochée des personnes âgées, ce qui illustre bien –malheureusement- le développement des agressions de retraités.

En 2005, une enquête britannique indiquait qu’un nombre croissant de retraités n’utilisaient plus les guichets automatiques de peur d’être attaqués : plus de 60% des sondés s’estimaient vulnérables lors d’un retrait d’espèces et un quart d’entre eux affirmaient qu’ils ne souhaitaient plus utiliser les DAB. Ce rapport montrait également que plus de 7% des aînés qui avaient participé à ce sondage avaient déjà été victimes d’une agression.


Publié le Mercredi 5 Août 2009 dans la rubrique Social | Lu 2465 fois