Sommaire
Senior Actu

Link-age : un réseau de recherche sur le vieillissement biologique à Namur

Le professeur Olivier Toussaint, de l'Unité de recherche en biologie cellulaire des Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix, à Namur (Communauté française de Belgique), coordonne Link-Age, le nouveau réseau européen de biogérontologie.


Dénommé Link-age, ce réseau vise à soutenir la coordination d'activités de recherche et d'innovation dans le domaine du vieillissement biologique.

Il entend développer des synergies entre chercheurs, issus des différents pays de l'Union européenne, qui travaillent directement ou indirectement dans ce domaine.

« De nombreux chercheurs européens tentent aujourd’hui de comprendre en quoi le vieillissement biologique constitue un terrain favorisant les pathologies dégénératives. Pour ce faire, ils s’intéressent à plusieurs modèles d’études sur des organismes supérieurs et sur des organismes inférieurs de référence en biologie » indique un article paru dans Libre cours magazine, revue de l’Université de Namur.

Et d’ajouter que « Ce sont par exemple les études de modèles de culture cellulaire, telles qu’elles sont réalisées à l’Université de Namur, les études sur des biopsies de centenaires et de personnes plus ou moins jeunes, sur des souris, sur certaines levures et champignons… Elles ont mis en évidence que certains mécanismes moléculaires régissant le vieillissement des organismes inférieurs peuvent être valables pour les organismes supérieurs ».

Ces recherches ont également permis de découvrir des gènes qui jouent un rôle inattendu dans le vieillissement de différentes espèces, dont des mammifères. .../...
Link-age : un réseau de recherche sur le vieillissement biologique à Namur

« Le manque de coordination freine actuellement le développement de la recherche sur le vieillissement biologique, pourtant capital du point de vue économique et social » remarque encore l’auteur de cet article.

Ainsi, financé à hauteur de 1,1 millions d'euros par la Commission européenne, le projet Link-age tentera de remédier à ce problème en organisant des initiatives conjointes telles que des conférences, des réunions de travail, des écoles d’été, des activités de diffusion d’information… Le réseau oeuvrera également de concert avec des chercheurs non européens.

L'équipe de recherche dans laquelle travaille le professeur Olivier Toussaint participe déjà à deux projets intégrés européens sur le vieillissement biologique.



Publié le Mardi 9 Mai 2006 dans la rubrique Santé | Lu 2356 fois