Sommaire
Senior Actu

Lille : la maison de demain au service des seniors

Située en plein cœur d’Euratechnologies, incubateur de la métropole lilloise, et créée par le groupe Hei Isa Isen*, la « Maison intelligente » a été imaginée pour étudier les problématiques du maintien à domicile des personnes âgées et du « bien vieillir » dans notre habitat de tous les jours. C’est déjà demain. Présentation.


La maison de demain pour les personnes âgées existe. Elle se trouve pour l’instant à l’état de prototype ou de laboratoire dans la région de Lille dans le Nord. L’idée de ses concepteurs ? Imaginer et construire une « maison intelligente » qui facilitera la vie quotidienne des aînés.
 
D’une manière générale, avec l’arrivée des nouvelles technologies et de la domotique, notre habitat « pense » de plus en plus, il réagit en fonction de la température extérieure, il interagit avec ses occupants (attention, bientôt en rupture de lait), il allume les lumières par intermittence quand vous êtes en déplacement pour éviter les cambriolages, etc. Tout cela existe déjà à plus ou moins grande échelle…
 
Mais désormais, les concepteurs vont plus loin et imaginent la maison intelligente qui permettra, « demain », de faciliter le quotidien des seniors et surtout des personnes âgées et donc, de favoriser leur maintien à domicile tout en assurant le « bien vieillir ».
 
Plus concrètement, cette maison se présente sous la forme d’un grand appartement entièrement équipé de 180m2. Elle intègre les habitudes de l’occupant(e). Tous les objets sont ainsi équipés de capteurs et sont connectés entre eux pour rendre leur utilisation facile et intuitive.
 
Inaugurée au printemps 2015, la Maison Intelligente a été développée par Cédric Dinont, responsable du département Intelligence Ambiante au sein du groupe HEI ISA ISEN*. Lors de ses recherches, il a réalisé que de plus en plus d’objets étaient connectés mais qu’ils étaient intégrés verticalement et ne communiquaient pas réellement entre eux ! Cet habitat a donc été conçu comme un espace dédié aux innovations liées aux réseaux de capteurs, de l’Internet, des objets et du « Big Data ». L’objectif étant  de minimiser le nombre de capteurs permettant de suivre l'activité des personnes et surtout, de favoriser l'usage d'un même capteur pour différentes applications.    
 
Par exemple : les capteurs du lit permettent de savoir si la personne dort bien ; les capteurs du réfrigérateur permettent de savoir si la personne se nourrit bien ou émettent une alerte si des aliments sont périmés ; des capteurs au sol peuvent alerter l’extérieur si la personne tombe ou se fait mal. De la science-fiction ? Non, même pas de l’anticipation puisque tout cela existe déjà sur le marché.
 
Par ailleurs, cette connectivité permet également de limiter au maximum les efforts (ce qui ne doit pas vous empêcher de bouger !). Par exemple, la télé et le miroir de la salle de bains sont reliés à une caméra extérieure. Ainsi, on peut savoir qui arrive et ouvrir la porte sans se déplacer. D’autre part, le plan de travail de la cuisine est équipé de capteurs qui retiennent la taille de l’habitant. Le plan monte ou baisse automatiquement en fonction de celui qui s’en sert. 
 
*Les trois grandes écoles d’ingénieur HEI, ISA et ISEN Lille se sont associées pour devenir le Groupe HEI ISA ISEN, l’un des premiers pôles d’enseignement supérieur européen. 


Publié le Mardi 12 Janvier 2016 dans la rubrique Habitat | Lu 2534 fois