Sommaire
Senior Actu

Les transports aériens doivent s'adapter à la clientèle senior

Une étude d’un grand voyagiste en ligne indiquait récemment que les seniors sont de gros consommateurs de voyages et qu’ils n’hésitent plus à dépenser leur argent sur internet. C’est une bonne chose pour les sites web, pour les agences de voyages et pour les tours-opérateurs. Toutefois, les professionnels du tourisme s’aperçoivent petit à petit que les transports aériens ne se sont absolument pas préparés à l’arrivée massive de cette clientèle âgée et qu’il va falloir envisager d’adapter les avions aux besoins de ces nouveaux globe-trotters.


Afin de faire face à l’arrivée progressive des 76 millions de baby-boomers à l’âge de la retraite -et par conséquent, à une augmentation de leur temps libre- Boeing, le géant de l’aviation américaine, travaille depuis quelque temps avec l’aide de ses ingénieurs à l’adaptation de ses avions à une clientèle vieillissante, indique un récent article du quotidien américain ABC news.

Le challenge semble d’autant plus important qu’un sondage d’ABC News/Usa Today, indique que l’une des principales préoccupations des touristes âgés, est de ne plus être capable de voyager de manière autonome. Il devient donc primordial d’adapter et d’aménager les avions -mais aussi les infrastructures aéroportuaires- en vue de faciliter l’accueil et le transport aérien de ces vacanciers de plus en plus nombreux.

Boeing travaille donc depuis quelques temps avec des techniciens et des ergonomes à l’adaptation de ses prochains appareils. A l’instar de l’industrie automobile, les ingénieurs portent des lunettes qui simulent des déficiences visuelles et un « costume » qui gène les mouvements, les déplacements et reproduit les problèmes d’arthrite. Une fois équipés, les testeurs rentrent dans un avion et essaient de trouver leur place, de ranger leurs bagages, de régler l’aérateur ou de se mouvoir dans les toilettes.

L’idée étant d’appréhender et de lister les problèmes auxquels les seniors peuvent être confrontés une fois installés dans l’appareil. Cependant, comme le souligne l’une des responsables de ce projet, il faut que les avions deviennent plus accessibles et plus confortables pour les personnes âgées, mais il ne faut pas que ces aménagements soient trop flagrants. « Il ne faut pas que l’on remarque que la structure est adaptée aux seniors, car personne n’accepte de vieillir » précise-t-elle.

Pour Boeing, l’évolution de ses appareils est indispensable. Le constructeur indique qu’il est impossible de ne pas prendre en compte le formidable pouvoir d’achat des baby-boomers et qu’il ne peut pas se permettre de les voir détourner leurs dépenses vers d’autres budgets à cause d’un manque d’adaptation de ses produits. « Les quinquas et plus veulent pouvoir se déplacer et ont les moyens de voyager » indique le directeur et fondateur du cabinet de conseil « AgeLab » du fameux Massachusetts Institute of Technology (MIT). « Ce n’est donc pas uniquement une politique sociale, c’est aussi une formidable opportunité de business » ajoute-t-il.

Les ingénieurs testent donc de nouvelles ceintures de sécurité plus faciles à manœuvrer, des panneaux d’indication plus lisibles et tentent de mettre en place des toilettes plus spacieux et accessibles –équipés entre autre de barres de maintien. « Si rien n’est fait maintenant, nous risquons de nous retrouver avec plus de la moitié de la population qui ne pourra plus voyager nulle part » indique l’un des responsables de Boeing. A terme, les avions devront donc être adaptés aux besoins des voyageurs seniors ou devenir « age friendly » comme disent les anglo-saxons.

Pour en savoir plus, lire aussi :

États-Unis – Adapter les aéroports aux personnes âgées va rapidement devenir une nécessité
Les transports aériens doivent s'adapter à la clientèle senior


Publié le Mercredi 2 Novembre 2005 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 3819 fois