Sommaire

Les silvers-surfers ne sont pas assez prudents sur le web !

Selon une récente étude réalisée en collaboration avec B2B International pour Kaspersky Lab, l’un des spécialistes des anti-virus informatiques, 51% des internautes seniors, que l’on nomme de nos jours les silvers-surfers, ne se soucieraient pas de leur vulnérabilité lors d’achats en ligne ! Il est donc indispensable de sensibiliser cette population très active sur le web, aux risques qu’elle court en étant trop laxiste en terme de sécurité en ligne.


Les silvers-surfers ne sont pas assez prudents sur le web !
Internet rend le monde plus petit et permet aux personnes de communiquer entre-elles à tout moment et où qu'elles se trouvent. D’une manière plus générale, le web rend l'information accessible en permanence et à chacun de nos déplacements. Mais la toile offre également de « formidables » opportunités pour les criminels et les voleurs : usurpation d’identité, vol de numéro de carte bleu, arnaque en ligne, etc. Ces bandits du web sont une véritable menace pour une partie des internautes seniors.  
 
De fait, les résultats de cette étude montrent que les silvers-surfers se comportent parfois de manière imprudente sur le web et qu'ils sont par conséquent, souvent victimes de fraudes en ligne. Un problème grandissant puisque les plus de 55 ans sont chaque année plus nombreux à surfer sur la toile…
 
On ne s'imagine pas à quel point les plus de 55 ans sont actifs sur la toile ! Une très large majorité (94%) utilise régulièrement l'e-mail. Ils sont également très friands de la banque en ligne. D’une manière générale, ils ont vite apprivoisé Internet mais restent très vulnérables vis-à-vis des cybercriminels. Ainsi, à peine la moitié des plus de 55 ans (49%) se soucie de leur sécurité lors d'achats online et la grande majorité (86%) d'entre eux ne se voit pas comme une cible potentielle pour les cybercriminels ! Autre chiffre inquiétant : 40% prennent des risques en divulguant des informations financières sur la toile contre 15% pour l'ensemble de la population.
 
Bien qu'ils soient plus enclins à installer un logiciel de sécurité sur leur ordinateur, ils protègent moins leurs mobiles ou tablettes et sont peu nombreux à adopter un comportement prudent en ligne. Ils sont par exemple peu enclins à activer des paramètres élevés de confidentialité sur les réseaux sociaux et dans leur navigateur que les autres tranches d'âge (30% contre 38%). Ils utilisent également moins souvent les fonctions de sécurité intégrées à leurs appareils (notamment celle de localisation) ou un VPN. Lorsqu'ils échangent des informations, seuls 35% vérifient leurs messages avant de les envoyer.
 
Comme le souligne Andrei Mochola, responsable de l'activité grand public de Kaspersky Lab : « d'un côté, c’est bien que de plus en plus de seniors se servent du web pour leurs achats, pour gérer leurs comptes ou pour rester en contact avec leur famille. Mais, d'un autre côté, cette tranche d'âge ne se protège pas suffisamment ! C’est inquiétant de voir qu’ils ne se considèrent pas comme des cibles potentielles alors qu'ils se mettent régulièrement en danger »
 
Et de poursuivre : « chez Kaspersky Lab, nous incitons les internautes seniors à prendre davantage conscience des risques d'Internet et à se montrer plus prudents. Nous encourageons également les plus jeunes à aider leurs aînés à mieux se protéger des menaces bien réelles que représentent les cybercriminels. La vigilance sur Internet, ainsi que l'installation de solutions de sécurité fiables et l'activation de paramètres élevés de confidentialité sur tous les appareils utilisés pour se connecter garantiront leur protection et leur bien-être en ligne ».

Publié le Vendredi 28 Octobre 2016 dans la rubrique Internet | Lu 3061 fois



Commentez cette information