Sommaire
Senior Actu

Les sept péchés capitaux sources de mauvaise santé bucco-dentaire

Nous avons tous de mauvaises habitudes concernant nos dents. Or, celles-ci ont des conséquences néfastes sur leur santé. Inoffensives -en apparence seulement- ces petites manies provoquent à la longue des dégâts importants. L’ADF dresse la liste des « 7 péchés capitaux » qui peuvent entraîner caries, usure, déchaussement, infection, édentement, etc. Entretien avec le docteur Jacques Wemaere, chirurgien-dentiste et Secrétaire général adjoint de l'Union française pour la santé bucco-dentaire.


1. Se servir des dents comme outil coupant 
Ouvrir un sachet avec ses dents, couper du fil, arracher l’étiquette en plastique d’un vêtement, casser une noix… Les dents prennent souvent la place de ciseaux, pinces voire même d’un décapsuleur ! Pourtant, à chaque fois que l’on utilise ses dents comme un outil, celles-ci risquent de s’effriter, de se casser ou de s’affaiblir. Le revêtement de protection de l’émail se détériore en le laissant vulnérable à la carie. Les chocs répétés et les micro-fissures causent leur usure, des fêlures et même des fractures. Donc une mauvaise habitude à bannir !     
 
2. Mettre un piercing dans la bouche 
Le piercing dans la bouche est une pratique de plus en plus courante, particulièrement chez les jeunes. Cette mode est loin d’être banale et sans risques. En effet, la bouche est un endroit humide contenant des millions de bactéries (1 million de bactéries par mm3 de salive !). C’est le milieu idéal pour le développement d’infections.   
 
3. Boire dans le même verre qu’autrui ou la transmission bactérienne  
Boire dans le même verre qu’autrui sans le nettoyer après chaque usage peut avoir des répercussions négatives sur la santé. En effet, de nombreux microbes passent par la voie orale d'un sujet à un autre. Les personnes souffrant de maladies virales type gastro-entérite, herpès buccal et autres peuvent être à l'origine de contagions. Les transmissions bactériennes sont également fréquentes entre parents et enfants : gouter les plats de son enfant sans changer de cuillère, mettre sa sucette dans la bouche pour la « nettoyer », etc. Toutes ces -mauvaises- habitudes peuvent entraîner une contamination carieuse entre les parents et l’enfant.  
 
4. Grignoter entre les repas « et boire des sodas »  
Le grignotage n'est pas sans incidence sur la santé. A la moindre prise alimentaire (aliments ou boissons), des sécrétions acides présentes dans la salive attaquent l'émail dentaire et augmentent le risque de caries, pouvant à terme conduire à la perte des dents. Les aliments les plus cariogènes sont bien entendu les aliments « collants », sucrés et/ou gras. Attention, ce n’est pas seulement les aliments consommés mais aussi le rythme des prises alimentaires qui influe sur la santé bucco-dentaire. Le déséquilibre constant de l’alimentation peut affecter la santé générale mais aussi la santé bucco-dentaire.  
 
5. Succomber à ses addictions : tabac, alcool, stupéfiants 
Le chirurgien-dentiste est la « sentinelle des addictions » : il est en « pole position » pour prévenir un certain nombre d’addictions, en particulier celles liées au tabac, à l’alcool et à d’autres drogues plus occasionnelles. L’impact des addictions sur la santé bucco-dentaire est important et encore trop méconnu du grand public.  
 
Le tabac : ses conséquences sont nombreuses : perte des dents après l’évolution défavorable d’une parodontite, développement de pathologies dentaires dues à la fumée du tabac, retard de cicatrisation après des actes chirurgicaux intra buccaux, altération du goût, de l’odorat, modifications salivaires et, encore plus graves, des cancers buccaux, … 
 
L’alcool : la plupart des études concernant les effets de l’alcool sur l’état bucco-dentaire montrent principalement qu’il aggrave ou accélère les effets du tabac au niveau parodontal et les pathologies tumorales. Il est également démontré que l’abus d’alcool affaiblit le parodonte avec, pour conséquence, un édentement partiel ou total prématuré.  
 
Les stupéfiants : Leur utilisation régulière peut provoquer des dommages significatifs sur les dents : le cannabis déclenche un assèchement de la bouche et un risque accru de pathologies gingivales. La fumée là aussi est responsable du cancer de la bouche ; la cocaïne souvent frottée sur les gencives provoque une ulcération de celle-ci et de l’os sous-jacent…
 
6. Oublier de se brosser les dents le soir 
Parce que les caries se forment la nuit, il est primordial de ne pas « oublier » de se brosser les dents le soir car pendant la nuit, la production de salive diminue et les acides sécrétés après les repas ne sont plus contrôlés. En effet, la salive protège les dents et assure par l’intermédiaire du bicarbonate qu’elle contient, un pouvoir tampon qui neutralise les attaques acides produites après chaque prise alimentaire liquide ou solide. Elle permet aussi la reminéralisation de l’émail.   

7. Sucer son pouce ou la tétine au-delà de 6 ans 
Une succion du pouce prolongée peut avoir un certain nombre de conséquences sur le développement de la mâchoire et des dents, ainsi que sur des fonctions telles que la déglutition et l’élocution. La langue de l’enfant, maintenue vers le bas par la tétine ou le pouce, ne vient pas s’appuyer contre le palais et stimuler sa croissance. Les enfants qui continuent de sucer leur pouce ou leur tétine à un âge avancé risquent donc d’avoir un palais étroit, qu’il faut parfois opérer pour poser une plaque élargissante avec de petits vérins.  Leurs mâchoires se développent également autour de « l’obstacle », créant une béance, c’est à dire un espace anormal entre les dents du haut et les dents du bas. 


Publié le Lundi 13 Juin 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1881 fois