Sommaire
Senior Actu

Les seniors rencontrent des difficultés pour souscrire une assurance voyage

Selon une récente étude réalisée par l’Association britannique des courtiers d’assurance (BIBA), les 9.5 millions de seniors anglais de plus de 65 ans commencent à rencontrer des problèmes au moment de souscrire une assurance voyage, car les assureurs semblent de plus en plus prudents et proposent désormais à cette clientèle, des polices à des prix exorbitants, ce qui fait craindre au BIBA que les touristes sexagénaires partent sans être assurés.


L’industrie du tourisme est désormais bien consciente qu’il est important de s’intéresser à la clientèle senior. Qu’il s’agisse de voyages organisés, des chambres d’hôtels ou encore de tarifs, tous les domaines s’adaptent petit à petit à ces touristes qui ont les moyens, qui partent à l'étranger et surtout presque toute l’année.

Cependant, il semblerait que les assureurs tempèrent quelque peu cet enthousiasme. En effet, ces derniers ont aussi constaté que les plus de 65 ans partent de plus en plus loin, de plus en plus longtemps et souvent dans des circuits qu’ils jugent un peu trop « aventureux » pour leur goût. Et cela les inquiète. A tel point que les primes d’assurance voyage pour les seniors commencent à s’envolent dès que les retraités doivent prendre l’avion pour une destination lointaine.

Selon le BIBA, les clients seniors de plus de 65 ans, commencent donc à rencontrer des difficultés lorsqu’il s’agit de souscrire une assurance voyage à un prix raisonnable. Cet organisme à but non lucratif craint même que devant cette flambée des primes, certains aînés se décident à partir sans être couverts plutôt que d’annuler un voyage ou un circuit touristique.
Les seniors rencontrent des difficultés pour souscrire une assurance voyage

Les seniors rencontrent des difficultés pour souscrire une assurance voyage
L’association estime ainsi que sur les 140 polices d’assurance voyage annuelles proposées actuellement sur le marché britannique, 30 (21.4%) n’accepteraient pas les clients de plus 65 ans et 105, soit les trois-quarts, refuseraient de couvrir les plus de 70 ans.

En ce qui concerne les assurances voyage qui ne concernent qu’un seul départ, sur les 150 contrats disponibles sur le marché, 30 (20%) excluent les clients de plus de 65 ans et 80 (53%) refusent les plus de 70 ans.

Toujours selon cette étude, les primes pour les voyageurs âgés sont plus chères que celles des jeunes car le montant de leurs sinistres sont plus élevés, notamment en ce qui concerne les problèmes médicaux.

M. et Mme Johnson sont tous les deux âgés de plus de 65 ans et ce couple aime voyager. Selon leur témoignage repris par le quotidien anglais Telegraph, ils ont été confrontés à de nombreuses difficultés pour trouver un assureur qui accepte de les couvrir. « Mon mari est moi avions une assurance multi-voyages annuelle valable pour le monde entier depuis des années à un prix raisonnable » explique Mme Johnson au quotidien britannique. « Cependant, après notre 65ème anniversaire notre prime a triplé. J’ai un problème au foie et mon mari et moi-même avons chacun nos petits problèmes de santé. Il a été très difficile de trouver un assureur qui accepte de nous couvrir tous les deux ».

Malgré les difficultés à trouver un assureur et des contrats compétitifs, le responsable des services techniques du BIBA déconseille fortement aux voyageurs seniors de partir à l’étranger sans être couverts par une assurance.

De son côté, le porte-parole d’Age Concern, association britannique pour la défense des droits des personnes âgées, estime que les assureurs devraient se baser, non pas sur l’âge des assurés mais sur leurs conditions de santé.


Publié le Mercredi 9 Novembre 2005 dans la rubrique Finances | Lu 3542 fois