Sommaire
Senior Actu

Les seniors japonais se connectent à Internet pour trouver l’âme sœur

On le sait, les seniors sont de plus en plus connectés sur le net. On le sait également, les seniors divorcent malheureusement de plus en plus… Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que ces internautes retraités profitent des avantages de la Toile pour retrouver l’âme sœur… Et c’est bien ce que font les seniors japonais, qui surfent sur les sites de rencontres pour y dénicher l’homme ou la femme de leur « seconde vie ».


Rappelons que ce sont les femmes qui généralement demandent le divorce lorsque leur mari arrive à l'âge de la retraite.

Avec l'évolution de la société nippone, ces dernières sont devenues plus indépendantes. Dès que leur époux arrête de travailler et passe ses journées à la maison, elles prennent conscience qu'il leur reste vingt ou trente ans de vie commune. Or, les japonaises ne sont plus disposées à supporter ce type de situation.

Certaines considèrent même que leur mari devient un obstacle à leur épanouissement personnel. Elles refusent de « gâcher » leurs dernières années de vie à s'occuper d'un homme, qui de surcroît, a presque toujours été absent du foyer familial pour consacrer tout son temps et toute son énergie à son travail. « C'était mon problème. Mon époux était arrivé à l'âge de la retraite et ne savait pas quoi faire de ses dix doigts. Il était toujours dans mes jambes, à traîner à la maison » explique Sayoko Nishida, auteur d'un livre à succès intitulé Pourquoi, une fois à la retraite, les hommes sont-ils aussi ennuyeux ?

C’est dans ce contexte que des hommes et des femmes seniors se retrouvent seuls à la retraite. Pour certains, il s’agit alors de refaire sa vie… Reste à trouver la bonne personne ! Comme l’illustre un récent article publié par l’agence de presse Reuters, pour ce faire, les Japonais n’hésitent plus à surfer sur le web et à s’inscrire sur les sites de rencontres en ligne. Plus concrètement, cette dépêche prend l’exemple d’un retraité de 62 ans qui malgré un travail à mi-temps et de nombreuses activités annexes (photo, loisirs numériques, etc.)… s’ennuie. « Lorsque l’on arrive à mon âge, les sorties se restreignent et on ne peut rencontrer quelqu’un que dans un cercle restreint de connaissances » souligne le retraité : « Et si tu veux sortir de ce cercle, tu ne sais pas comment faire ». .../...
Les seniors japonais se connectent à Internet pour trouver l’âme sœur

C’est ainsi que ce monsieur, ancien chauffeur de taxi, a décidé de franchir le pas et de se connecter sur un site de rencontres en ligne (il s’agit de Match.com, probablement l’un des plus connus au monde). Divorcé depuis plus de vingt ans, il s’est donc inscrit l’été dernier sur ce service Internet et « mon horizon, s’est élargi » confie-t-il. Depuis qu’il se connecte régulièrement sur ce site, il est en contact avec trois femmes différentes, l’une de son âge et deux autres de neuf ans plus jeunes.

Comme l’indique Reuters, le site Match.com lancé en 2004 au Pays du soleil levant a commencé à s’intéresser aux seniors après avoir constaté le nombre croissant de ses membres inscrits ayant 50 ans et plus… Un groupe qui, il n’y a pas si longtemps, était encore considéré comme trop vieux pour « draguer »… surtout sur le net ! Mais les temps ont changé et les seniors avec. De fait, presque 10% des membres de ce site sont âgés de 50 ans et plus, et ce pourcentage devrait largement augmenter dans les années à venir, au Japon comme ailleurs…

Et heureusement que les seniors prennent leur destin amoureux en main… On estime en effet que l'espérance de vie d'un Japonais qui divorce sur le tard baisse d'une dizaine d'année. Ces derniers finissent souvent seuls et en mauvais santé. « N'ayant jamais rien fait d'autre que travailler, ils sont incapables de s'occuper d'eux-mêmes » indique un spécialiste nippon du divorce !


Publié le Jeudi 29 Mai 2008 dans la rubrique Internet | Lu 8463 fois