Sommaire
Senior Actu

Les seniors et la musique : les deux-tiers ne peuvent pas s'en passer

L'enquête « Votre vie en musique » réalisée par la TNS Sofres pour le compte de la Sacem, met en évidence le goût prononcé des seniors pour la musique, la relation vivante qu'ils entretiennent avec elle et leurs goûts éclectiques : ils chantent, vont au concert, aiment le jazz, l'opéra et la chanson française. Cependant, une césure semble séparer les 50-64 ans, catégorie encore en majorité active, et les 65 ans et plus, retraités.


Si pour les moins de 50 ans, la musique se distingue nettement en tant qu'art indispensable, sans lequel on ne pourrait vivre, les seniors mettent quasiment au même niveau musique et littérature : presque les deux-tiers (65%) des plus de 50 ans déclarent ne pas pouvoir se passer de musique et 62% de littérature.

Selon ces enquête de la Sofres, la chanson française reste le style de musique préféré des seniors à 71% (69% pour les 50 à 64 ans, 72% pour les 65 ans et plus). Certains styles plus élitistes obtiennent des niveaux de réponses supérieurs à ceux des plus jeunes, tels que la musique classique aimée par 34% des 50 ans et plus, le jazz (par 21% des 50-64 ans) et l'opéra (par 10% des seniors). Mais là encore, précise la Sofres, les goûts diffèrent selon l'âge : les plus de 65 ans se distinguent de la moyenne par un goût plus fréquent pour l'opérette et les musiques traditionnelles et régionales, alors que c'est chez les 50-65 ans que l'amour du jazz culmine.

Les 50-64 ans ont une approche beaucoup plus « active » de la musique que leurs aînés. Ils sont 83% à chanter fréquemment ou occasionnellement, alors que les 65 ans et plus ne sont que 62% à le faire. Comme beaucoup d'actifs sur le chemin de leur travail, les 50-64 ans continuent à chanter dans leur voiture (15%) et/ou généralement seuls, ils fredonnent (54%). .../...
Les seniors et la musique : les deux-tiers ne peuvent pas s'en passer

Un tiers (32%) des 50-64 ans assistent à des concerts contre 22% chez les 65 ans et plus, ce qui les situe à la moyenne des personnes interrogées (33%). Ils privilégient la chanson française (46% des 50-64 ans ayant assisté à au moins un concert au cours des douze derniers mois déclarent en avoir écouté lors d'un concert), mais ils sont plus nombreux que la moyenne à assister à des spectacles de musique classique (32%) et d'opéra (15%). De fait, leur spectre musical est large, ils sont ouverts et peuvent apprécier des styles tels que la pop-rock (18% contre 3% des 65 et plus) et la variété étrangère (15% contre 5% chez les 65 ans et plus).

Les plus de 65 ans ont un rapport plutôt calme et dépassionné à la musique. Ils ne sont ainsi que 7% à dire que la musique est vitale pour eux, alors que ce chiffre est de 16% en moyenne. A l'inverse, ils sont plus nombreux à déclarer que c'est surtout une façon de se détendre (28%, trois points de plus que la moyenne) ou un passe-temps (12%, trois points de plus).

Leurs pratiques sont en accord avec cette attitude générale. Ils chantent nettement moins que les plus jeunes (62% le font, alors que c'est le cas de 83% en moyenne). Ils écoutent plutôt moins de musique, plutôt chez eux, majoritairement à la radio (pour 62% d'entre eux), sur leur chaîne hi-fi (47%) et plus qu'en moyenne à la télévision (37% contre 27% pour l'ensemble des Français).

Ils ne vont quasiment pas voir de concerts (moins d'un concert par an) et ils privilégient ceux de musique classique (pour 54% des 65 ans et plus ayant assisté à au moins un concert au cours des douze derniers mois) aux concerts de chanson française (29%). La musique a eu une moindre présence dans leur vie que pour les plus jeunes : ainsi, ils sont 53% à n'associer aucun moment de leur vie à un air particulier, soit huit points de plus que la moyenne.

Sondage TNS Sofres / Sacem réalisé les 23 et 24 mai 2005 et les 30 et 31 mai 2005. Échantillon national de 2110 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de TNS Sofres. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d'agglomération.


Publié le Mardi 18 Avril 2006 dans la rubrique Culture | Lu 5879 fois