Sommaire
Senior Actu

Les seniors du futur devraient pouvoir compter sur les nouvelles technologies

Face à l’immense défi que représente le vieillissement de sa population, le Japon, premier pays au monde à être confronté de plein fouet à ce phénomène démographique, travaille d’arrache-pied à l’adaptation des nouvelles technologies au service des personnes âgées.


Le Japon vieillit rapidement. Les personnes de 65 ans et plus représentent déjà presque 20% de la population de ce pays de 127.7 millions d’habitants. Et selon des estimations démographiques officielles, dans moins de dix ans, d’ici 2015, les seniors représenteront 26% de la population, 28.7% en 2025 et plus du tiers (35.7%) en 2050.

« Dans la mesure où nous sommes les premiers à être confrontés à une population vieillissante, nous devons commencer à nous tourner vers l’adaptation des nouvelles technologies au marché des seniors » indique dans un article du Japan Times, Ken Sakamura, professeur à l’Université de Tokyo.

Déficience auditive ou visuelle, réduction de la force physique, inadaptation des villes, des transports, des magasins, etc. Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, les personnes âgées, au fur et à mesure qu’elles vieillissent, sont de plus en plus hésitantes à sortir dans la rue : peur du trafic, de se perdre ou d’être trop fatiguées pour pouvoir rentrer chez elles.
Les seniors du futur devraient pouvoir compter sur les nouvelles technologies

Un système de navigation intelligent pour les piétons seniors

Les seniors du futur devraient pouvoir compter sur les nouvelles technologies
Le Japon tente donc de mettre au point différentes technologies qui devraient, à terme, faciliter la vie quotidienne et les déplacements des aînés. « Les infrastructures japonaises ont longtemps été conçues pour répondre à la demande des jeunes, mais compte tenu de notre évolution démographique, il faut que cela change » précise le professeur Sakamura.

De nombreux projets pilotes sont donc en cours d’élaboration, de manière à explorer, dans quelles mesures les nouvelles technologies pourraient aider les seniors de demain.

Par exemple, la ville de Kobé dans le centre du pays, teste depuis l’été dernier, un système de navigation pour les piétons. Des émetteurs ont été installés sur les trottoirs et peuvent transmettre à un terminal mobil des informations visuelles et sonores qui permettent aux promeneurs de s’orienter. Mais ces derniers peuvent aussi obtenir différentes informations comme : l’adresse exacte de l’endroit où ils se trouvent, les produits vendus dans tel magasin, les horaires de tel film dans tel cinéma, la direction pour l’hôpital, etc.

Selon le professeur Sakamura, un tel procédé devrait encourager les personnes âgées à sortir plus souvent de chez elles et à participer à davantage d’activités sociales. Ce système de navigation pour piétons devrait être effectif dans les principales villes japonaises d’ici une dizaine d’années.

Maintien à domicile et amélioration de la sécurité dans les maisons de retraite

L’Institut national des Sciences et des technologies industrielles avancées développe actuellement un système qui devrait permettre de suivre les mouvements d’une personne âgées placée dans une maison de retraite.

Les sols des établissements seront équipés de plusieurs dizaines de capteurs ultrasons et chaque résident sera identifié : lorsqu’il se déplacera de son lit à la salle de bains, son trajet sera enregistré. Le fait de pouvoir établir un tableau synthétique des habitudes des aînés devrait faciliter le travail du personnel de soin et permettre d’intervenir plus rapidement et plus efficacement en cas de besoin. Notamment de nuit, lorsque le personnel est moins nombreux. De plus, cela devrait aussi empêcher les malades atteints d’Alzheimer de s’échapper. Une maison de retraite qui se trouve à l’ouest de Tokyo est d’ores et déjà en train de tester le concept.

Ce système pourrait tout aussi bien être utilisé pour aider les aînés qui vivent seuls à domicile. Si par exemple, un membre de la famille se rend compte en consultant son écran de contrôle, que la personne âgée n’a pas changé de place depuis quelques temps ou qu’elle n’a pas bougé de son lit, il pourra donner l’alerte immédiatement.

L'arrivée des robots

Mais les seniors de demain devraient aussi profiter de l’avènement des robots en tous genres. En effet, les entreprises nippones, traditionnellement très portées sur la robotique, travaillent sans relâche au développement et à la conception de nouvelles machines qui devraient faciliter la vie quotidienne des personnes âgées –mais aussi des autres tranches d’âges- dans les années à venir. Ces « androïdes » pourront ainsi intervenir au niveau de la sécurité des individus ou encore réaliser divers petits travaux domestiques, comme servir le thé par exemple.

Toutefois, même si les ingénieurs sont globalement optimistes par rapport à l’utilisation des nouvelles technologies et des robots dans un proche avenir, « les systèmes devront être totalement fiables et il faudra protéger les personnes contre le vol d’informations personnelles » indique un responsable ministériel. En ce qui concerne les robots, un cadre de chez Toyota indique par ailleurs que « la société japonaise devra faire évoluer ses infrastructures de manière à pouvoir utiliser les machines de manière optimale. Il se pourrait qu’il faille procéder à des transformations similaires à celles qui ont été réalisées pour les voitures. Lorsque l’on a remplacé les pavés par des routes goudronnées » précise-t-il.


Publié le Mercredi 22 Février 2006 dans la rubrique Internet | Lu 8235 fois