Sommaire
Senior Actu

Les seniors chiliens déplorent la grossiereté et le sexe à la télévision

Un récent sondage réalisé au Chili par le Conseil national de la télévision (CNTV) auprès de seniors montre qu’une majorité de téléspectateurs de cet âge déplore l’emploi d’un trop grande nombre de mots grossiers et la présence régulière de scènes de sexe sur le petit écran.


Cette enquête intitulée « La télévision et les personnes âgées », réalisée pour la première fois auprès d’un public de 66 à 80 ans, signale que ces téléspectateurs regrettent principalement l’usage trop récurrent d’un vocabulaire grossier (79%) et les trop nombreuses scènes de nu et de sexe pour plus de la moitié (55%) d’entre eux.

Les seniors s’interrogent donc sur l’exemple que peut donner la télévision aux jeunes et aux enfants et considèrent que le petit écran manque de contenus éducatifs et positifs.

De fait, toujours selon ce sondage, une très grande majorité des aînés (96%) préconise une certaine régulation des émissions télévisuelles, aussi bien en terme d’horaires que de contenus. De leur côté, les plus jeunes, sont d’accord sur une régulation, mais uniquement sur les heures de programmation des diffusions. .../...
Les seniors chiliens déplorent la grossiereté et le sexe à la télévision

Autre information révélée par ce sondage : les seniors sont les plus gros consommateurs de télé. 80% la regardent, dépassant ainsi la catégorie des 16/25 ans. Parmi les autres médias les plus appréciés par cette tranche de la population, la radio arrive en 2ème place avec 57%, puis les journaux (25%) et enfin l’internet avec 4%.

Les téléspectateurs seniors sont aussi ceux qui zappent le moins. Une nette majorité (58%) indique qu’elle reste fidèle à la programmation, seul un quart des personnes âgées change de programme durant la publicité contre 43% chez les plus jeunes. Selon cette étude, il semblerait donc que plus l’audience avance en âge, plus elle reste concentrée sur les programmes et moins elle est volatile.

Parmi les principales grandes critiques formulées par les téléspectateurs âgés, 86% estiment que la télé stimule le consumérisme des enfants, presque les trois-quarts (72%) soulignent qu’elle incite à la violence entre les individus, presque les deux-tiers (63%) pensent qu’elle est responsable des mauvais résultats scolaires et 62% jugent qu’elle entraîne des conduites sexuelles inappropriées chez les jeunes.

Enfin, même si d’une manière générale (90%), les téléspectateurs seniors chiliens estiment que les émissions favorisent les liens intergénérations, en revanche, ils précisent qu’un bon nombre d’entre elles ne sont pas adaptées aux enfants de moins de 10 ans et aux préadolescents de 10 à 14 ans.

Cette étude a été réalisée entre mars et avril dernier sur 2.770 personnes dont 260 de 65 ans et plus, sur un échantillon représentatif de tous les niveaux socioculturels possédant au moins un téléviseur par foyer.


Publié le Lundi 24 Avril 2006 dans la rubrique Divers | Lu 5640 fois