Sommaire
Senior Actu

Les robots arrivent en maison de retraite

Ce n'est pas à cause de leur âge avancé que les robots arrivent à la maison de retraite, mais pour servir ceux qui y sont hébergés. On peut le dire, cela représente même une véritable… robolution ! Une chronique de Michel Aimonetti, directeur du Foyer du Romarin


Dans la continuité de notre esprit d'innovation avec les nouvelles technologies (après Internet, la Wii, l'iPad, l'iPhone) et parce que nous souhaitons combler le fossé intergénérationnel que la vitesse d'arrivée de ces nouveautés apporte dans la société, nous osons introduire un robot dans notre établissement...

Cette idée, qui provoque étonnement et scandale pour certains, est essentiellement source de curiosité pour les résidents qui cherchent à comprendre à quoi cela peut servir et ce que cela apporte à leur quotidien. Leurs réactions sont d'ailleurs très surprenantes.

Si le mot robot provoque des représentations particulières dans les esprits (selon notre connaissance de la science-fiction où les robots sont des machines inhumaines qui peuvent devenir dangereuses), nous avons une vision différente des nouvelles technologies qui peuvent devenir des outils au service de l'être humain et tout particulièrement dans le domaine de la communication.

C'est pourquoi, depuis quelques semaines, nous avons introduit, à titre de découverte, un véritable robot dans notre maison de retraite de Clapiers et nous observons les réactions, utilisations, propositions des résidents âgés.

Il s'agit d'une catégorie particulière de robot (car la famille des robots se décompose aujourd'hui en plusieurs sous-familles) qu'on appelle les robots communicatifs ou de médiation sociale. Il permet aux enfants, petits-enfants ou arrière-petits-enfants, de se « téléporter » auprès de leur aïeul, de se trouver plongés dans leur ambiance et de pouvoir se déplacer physiquement avec eux, tout en communicant par l'image et le son. Certains évoquent le terme d' « avatar » en référence au célèbre film sortie l'an dernier...

Michel Aimonetti est le directeur du Foyer du Romarin (EHPAD privé non lucratif) de Clapiers (34)

Un robot au Foyer du Romarin de Clapiers


Publié le Jeudi 22 Mars 2012 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2716 fois