Sommaire
Senior Actu

Les retraites : un régime adapté ? Apparemment pas tant que ça…

Un sondage de l’institut Harris Interactive réalisé en partenariat avec la chaîne d’information internationale France 24 et l’International Herald Tribune, confirme la vision négative des systèmes de retraites en Europe et aux Etats-Unis. L’étude montre par ailleurs un net décalage entre les souhaits d’âge de départ à la retraite et l’âge probable auxquels les répondants pensent pouvoir effectivement s’arrêter de travailler.


L’âge du départ en retraite : quand ?
Les Américains sont particulièrement favorables (91%) à l'idée de pouvoir continuer à travailler tant que chacun en a les capacités. La tendance est globalement identique pour la plupart des pays européens, menée par les Britanniques qui sont 86% à partager ce point de vue. En revanche, un écart « culturel » semble se profiler, en particulier les Français, puisqu'ils sont à peine plus d'un sur deux à partager ce point de vue.

L’âge de départ en retraite : entre désir et réalité
Quand il s’agit de se prononcer sur l’âge auquel les individus devraient partir à la retraite, ce sont les Américains qui donnent l’âge le plus élevé (65 ans). Un point de vue différent notamment pour les Italiens et les Français qui considèrent que les individus devraient partir à la retraite autour de 60 ans.

Mais quand il s’agit de s’exprimer sur leur situation personnelle, les avis divergent puisque tous souhaiteraient partir à la retraite bien plus tôt. Ceci est particulièrement vrai au sein des populations américaines et britanniques (pays où l'âge légal est le plus élevé) avec une différence respectivement de 5,3 ans et 5,8 ans entre l’âge auquel les individus devraient partir à la retraite et l’âge souhaité de départ. Par contre, en France, les souhaits personnels de départ à la retraite des Français correspondent assez bien à l'âge « légal » perçu.

Enfin, on observe un vrai décalage entre l'âge de départ à la retraite souhaité et la réalité supposée (âge auquel les répondants estiment qu’ils pourront partir à la retraite). Chaque population est parfaitement consciente de la situation des systèmes de retraite la concernant. Ce qui laisse supposer un décalage -plus ou moins fort- entre les aspirations personnelles et les contraintes économiques et sociales.

Pour résumer, les sondés aimeraient bien prendre leur retraite à l’âge auquel les Français la prennent aujourd’hui (60 ans), mais redoutent tous de devoir la prendre à l’âge auquel les Américains la prennent aujourd’hui (autour de 65 ans)… .../...
Les retraites : un régime adapté ? Apparemment pas tant que ça…

Les revenus à la retraite : à combien devrait s’élever le montant de la retraite ?
Quand il s’agit de se projeter pour évaluer les besoins futurs, on s’aperçoit que le revenu nécessaire pour vivre pendant la retraite doit être assez proche du dernier salaire. Ceci est particulièrement vrai pour les Espagnols qui estiment avoir besoin de quasiment 92% de leur revenu actuel pendant leur retraite ; alors que les Britanniques estiment suffisant d'en percevoir « seulement » 66% (38% d'entre eux estiment qu'un maximum de 50% leur sera nécessaire).

Le financement des retraites : qui doit supporter le coût des retraités ?
Les différences des systèmes de retraite en vigueur entre Européens et Américains apparaissent sur ce sujet du financement des retraites. Alors que pour les Européens le coût des retraites devrait principalement être supporté par l’Etat à travers les impôts et taxes, les Américains quant à eux estiment que les retraites devraient être financés par les employés aux mêmes. En Europe, ce sont les Français qui sont les plus partagés sur la question quand les Espagnols ont un avis plus prononcé sur un système financé principalement par l'Etat.

Selon les auteurs de ce sondage, "Les résultats de cette enquête confirment la difficulté d’une situation où, tout en étant conscient des réalités économiques sur l’âge de départ à la retraite, les individus aspirent à partir à la retraite plus tôt que la réalité actuelle ou les impératifs du système. Par ailleurs, les résultats laissent supposer une crainte de voir son niveau de vie diminuer pendant la retraite. En effet, les aspirations en terme de revenus sont assez élevées, car proches des salaires actuels.

Enfin, au-delà de l'âge, les principes de financement des retraites ne semblent pas être fondamentalement remis en cause : une majorité d'Européens se montre favorable au système de répartition alors que la plupart des Américains pensent que le système par capitalisation semble adapté au financement des retraites.

Pour autant, l’équation impossible entre les aspirations personnelles (arrêter à 60 ans et toucher une forte retraite) et les logiques de financement nécessite des nouvelles solutions, car nos systèmes de retraite ont au moins en commun la faculté … d’être une préoccupation majeure des citoyens des six pays interrogés
".

Méthodologie

Enquête réalisée en ligne par Harris Interactive auprès d’un échantillon de 6 676 adultes (âgés de 16 à 64 ans) en France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, et d'adultes (âgés de 18 à 64 ans) en Italie, du 10 au 21 janvier 2008. Les données pour les facteurs tels que l’âge, le sexe, le niveau d’éducation, la région et l'usage d'Internet ont été redressées si nécessaire, afin de les faire correspondre avec les proportions actuelles dans la population. Une procédure de redressement basée sur un « score de propension » a été appliquée pour ajuster la propension des répondants à être connectés à Internet.


Publié le Vendredi 21 Mars 2008 dans la rubrique Retraite | Lu 6572 fois