Sommaire
Senior Actu

Les quinquas et plus canadiens : une génération stressée, endettée, mais heureuse

Caractérisés par leur attitude « moi d’abord », les membres de la génération « pivot » des baby-boomers sont aux prises avec la nécessité de composer avec les besoins de leurs parents et ceux de leurs enfants tout en planifiant leur propre retraite, indique une récente enquête intitulée « Situation de la génération du baby-boom », réalisée par The Strategic Counsel pour le compte de la Banque de Montréal (BMO).


Ce sondage* indique que trois baby-boomers canadiens sur cinq ayant des enfants de 18 ans et plus offrent un soutien financier à leur progéniture. Pour ajouter à cette charge, le quart de ces mêmes baby-boomers dont les parents sont toujours vivants doivent s’occuper d’un, voire des deux, de façon régulière.

Or, même si les autres accaparent leur attention et leurs soins, les baby-boomers sont de plus en plus préoccupés d’assurer leur propre bien-être à la retraite. Seulement 28% des répondants se sont dits très confiants de pouvoir faire face à leurs besoins financiers quand ils seront des retraités, comparativement à 41%, chez les personnes de moins de 40 ans, et à 47%, chez celles de 60 ans et plus. Un tiers (32%) des baby-boomers pensent qu’ils connaîtront une baisse de niveau de vie à la retraite, comparativement à 16% dans le cas des Canadiens plus jeunes.

« Vu l’évolution de la situation de retraité, en particulier en ce qui a trait à sa durée, il n’est guère surprenant que les baby-boomers soient quelque peu préoccupés quant à ce que l’avenir leur réserve », souligne la spécialiste en planification de retraite chez BMO Groupe financier, Tina Di Vito. « Il s’agit, en définitive, d’une situation toute nouvelle et il est donc essentiel pour ces futurs retraités de se pencher dès maintenant sur ce que seront les choix et les modes de vie qui s’offriront à eux. La première démarche à entreprendre est certainement de commencer immédiatement à envisager les options possibles et d’avoir recours aux services d’un spécialiste en placements. » .../...

Toujours selon cette étude, bon nombre de baby-boomers ont quelque difficulté à boucler leur budget, la majorité (73 %) étant encore aux prises avec des dettes. Seulement 28% ont déclaré avoir des économies et des placements totalisant 100 000 dollars ou plus (environ 70.000 euros), et près d’un baby-boomer sur cinq (19 %) non encore à la retraite n’a pas épargné.

« Il n’est jamais trop tard pour commencer à mettre de l’argent de côté, particulièrement pour la retraite. Aujourd’hui, pour un couple de 65 ans, il y a une chance sur quatre qu’au moins une des deux personnes vive jusqu’à 97 ans. Cela veut dire qu’il faut accumuler des fonds pour pouvoir combler les besoins financiers d’une retraite qui s’étendra sur au moins 20 ans », précise Mme Di Vito.

En dépit de ce tableau financier plutôt précaire, 91 % des baby-boomers ayant participé au sondage, soit la quasi-totalité, se sont dits satisfaits de leur existence, et 47 % (près de la moitié) ont déclaré en être très satisfaits.

* Le sondage téléphonique mené à l’échelle nationale auprès de plus de 1 500 personnes a été réalisé par la firme The Strategic Counsel pour le compte de BMO Groupe financier, entre le 24 mai 2006 et le 5 juin 2006.

Les grandes lignes de ce sondage

Les baby-boomers sont prêts à vendre leur maison pour financer leur retraite, mais hésitent à le faire :
- Les deux tiers (65 %) des baby-boomers sont prêts à envisager la vente d’éléments d’actif pour financer leur retraite, bien qu’un tiers (30 %) seulement entende recourir à cette solution.
- La grande majorité (80 %) des baby-boomers possède une maison et un baby-boomer sur cinq (19 %) est propriétaire d’une deuxième maison.

Les baby-boomers estiment être heureux, mais la génération d’avant-boom (60 ans et plus) s’estime plus heureuse encore :
- Les membres de la génération d’avant-boom sont extrêmement satisfaits de l’existence qu’ils mènent (96 %) : 56% (plus de la moitié) se disent très satisfaits et 40 % se disent quelque peu satisfaits.
- Les membres de la génération d’avant-boom expriment un sentiment de confiance relativement à leur horizon financier, 47 % (près de la moitié) s’estimant très confiants quant à leur sécurité financière. Cette attitude s’explique peut-être par le fait que leur situation financière serait bonne : 82 % ont remboursé leurs prêts hypothécaires ; 85 % ont rédigé un testament ; et enfin, 45 % (près de la moitié) n’ont aucune dette et ceux qui déclarent une dette (35 %) doivent moins de 25 000 dollars (environ 17.500 euros).

BMO et son site internet : Une retraite à votre image

Consciente que le concept de retraite évolue pour une majorité de Canadiens, la direction de BMO Groupe financier a lancé, en décembre dernier, le site Web « Une retraite à votre image ».

Ce site annonce offrir une vue d’ensemble des nouveaux éléments à considérer dans tout processus de planification de la retraite et propose en outre des études de cas et des ressources externes mises à jour en permanence.

Le site héberge notamment un outil de calcul unique posant comme prémisse que la retraite ne démarre pas à un moment précis, mais qu’elle s’apparente à une période de transition entre le travail à plein temps et l’inactivité à plein temps, l’outil de calcul en ligne fait ressortir l’incidence de cette période de transition sur les plans en matière d’épargne-retraite des clients.


Publié le Mercredi 19 Juillet 2006 dans la rubrique Finances | Lu 3321 fois