Sommaire
Senior Actu

Les petits frères des Pauvres face à la maltraitance des aînés

Alors qu’a eu lieu hier la 10ème Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, les petits frères des Pauvres ont construit un véritable savoir-faire en soutenant l’ensemble des acteurs de l’association qui peuvent se retrouver confrontés à des situations de maltraitance ou de suspicion de maltraitance.


Les petits frères des Pauvres
Comme tous les ans depuis 2007, le 15 juin a été la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. Rappelons que cette journée, mise en place à l’origine par l’ONU, a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique aux maltraitances auxquelles les personnes âgées peuvent être confrontées dans leur quotidien.
 
Indélicatesses, négligences, traitements dégradants, abus de confiance, pressions financières… sont quelques-uns des maux auxquels les plus vulnérables d’entre nous sont exposés. Et souvent sans défense.  
 
Selon Dominique Gaston-Raoul, délégué au sein du Pôle Santé du Défenseur des Droits, 20% des saisines du Pôle Santé réalisées par les familles de patients, de résidents d’établissements hospitaliers ou de structures d’hébergement concernent des cas de maltraitance ou de négligence envers des personnes âgées ou en situation de handicap. Et de préciser que ces violences sont principalement des violences par excès ou de la négligence. Mais quel que soit leur nature, elles entrainent une accélération de la perte d’autonomie des personnes âgées.
 
Cela fait des décennies que les petits frères des Pauvres agissent jour après jour auprès des personnes âgées. En maintenant du lien social, l’accompagnement des bénévoles constitue un rempart contre la solitude en premier lieu, mais également contre les cas de maltraitance.
 
Dans ce contexte, depuis 2007, les petits frères des Pauvres ont construit un véritable savoir-faire dans l’accompagnement de situations difficiles en apportant leur soutien à l’ensemble des acteurs de l’association qui peuvent se retrouver, un jour ou l’autre, confrontés à des situations de maltraitance ou de suspicion de maltraitance avec :
- une coordination nationale des actions de prévention et de lutte contre les situations de maltraitance ;
- une cellule d’appui-conseil, dédiée au traitement des situations préoccupantes signalées par les acteurs de l’association aussi bien salariés que bénévoles. Cette cellule sert principalement d’espace d’écoute pour la personne âgée, mais aussi pour les différents acteurs concernés (y compris la personne maltraitante) et permet d’entamer une réflexion sur les actions menées ou éventuellement à engager.
 
Toutes ces interventions se font dans le respect de la Charte et des valeurs des petits frères des Pauvres (écoute, concertation, respect de la vie privée…).En 2014, 74 situations ont été traitées.


Publié le Mardi 16 Juin 2015 dans la rubrique Social | Lu 771 fois