Sommaire

Les mannequins seniors, une nouvelle tendance

La fin des années 2010 va voir peu à peu la génération des « baby-boomers » atteindre la soixantaine. On parle d’une génération qui a échappé aux malheurs de la seconde guerre mondiale, qui a grandi durant les Trente glorieuses, qui a connu l’émergence de la classe moyenne, de la société de consommation, l’avènement de la pop culture, l’apparition de nouvelles technologies : télévisions couleur, CD, ordinateurs, Internet, téléphones portables, smartphones…


Sophia Loren pour Dolce et Gabanna
On parle aussi d’une génération moderne, qui vit avec son temps et qui tranche complètement avec les générations passées.
 
Les marques le savent, si cette génération se rapproche de la retraite, elle n’en conserve pas moins un fort pouvoir d’achat. Dans ce contexte, elles adaptent leurs discours pour lui plaire. C’est ainsi que l’on voit apparaitre de plus en plus de mannequins seniors pour en faire la promotion. Etudions ce phénomène.
 
Des icônes éternelles
Avec l’apparition d’une génération retraitée mais encore fortement consommatrice, les marques ont, lors des dernières décennies, eu de nouvelles cibles à atteindre. La cosmétique en est le parfait exemple. De nouvelles gammes ont vu le jour avec pour objectif de dissimuler les signes de vieillesse.
 
Alors, comment mettre en valeur ces produits ? Il est en effet un peu ridicule de mettre en scène une mannequin d’une vingtaine d’années présentant un antiride, par exemple. C’est ainsi que petit à petit, des mannequins seniors ont été sollicités.
 
Pour ce faire, les grandes marques s’entourent généralement d’égéries mondialement connues pour représenter de nouveaux produits et les gammes seniors n’échappent pas à la règle. Depuis 2006, la gamme anti-âge de l’Oréal est représentée par l’actrice américaine Jane Fonda. Dix ans plus tard, c’est à Susan Sarandon que la marque confiera le rôle d’ambassadrice de sa gamme Age Perfect.
 
La mode n’est pas en reste, Saint Laurent a fait défiler récemment l’actrice deux fois oscarisée Jessica Lange quand l’icône rock des années 1970 Marianne Faithfull foulait les podiums des défilés Marc Jacobs. Il y ici une volonté de faire confiance à des icônes éternelles, comme pour dire que comme ces égéries, les marques traversent le temps tout en conservant une certaine classe, voire une classe certaine.
 
On vieillit donc, mais l’élégance ne disparait jamais. Aujourd’hui, des mannequins seniors anonymes commencent eux aussi à se faire une place et cela correspond là aussi à un discours bien particulier des marques.

Les mannequins seniors, une nouvelle tendance
Les mannequins seniors, une nouvelle norme
Le 17 octobre dernier, la marque allemande de prêt à porter Peter Hahn  organisait un défilé à Paris. Ce défilé sortait de l’ordinaire puisque la marque avait au préalable recruté des mannequins seniors anonymes. Un moyen de « normaliser » sa clientèle senior, de lui dire qu’elle est finalement une clientèle comme les autres.
 
Le fait est que les seniors ne sont plus vus comme des « vieux » mais tout simplement comme un cœur de cible « ordinaire ». Ce phénomène se multiplie et c’est ainsi que les mannequins seniors anonymes ont fait leur trou. Si certains ont toujours gravité dans cet univers d’autres ont découvert cette carrière la soixantaine passée. C’est notamment le cas de Philippe Dumas, dont les photos ont fait le buzz récemment.
 
Si vous aussi vous souhaitez devenir mannequin, les démarches sont classiques : réaliser un book, courir les castings, se faire connaitre des agences… Ce n’est pas simple mais c’est aussi la preuve qu’aujourd’hui les mannequins seniors sont vus comme des mannequins classiques !
 
Les baby-boomers devenus des retraités consommateurs, les marques ont dû s’adapter. Les produits ont évolué pour cette clientèle, produits mis en valeur par des égéries de renommées mondiales, amenant à développer le phénomène du mannequin senior. Le mannequin senior s’est démocratisé, faisant appel à plus en plus d’anonymes. Certains n’hésitent plus à se lancer dans cette nouvelle carrière qui n’est pas forcément si facile d’accès…

Publié le Vendredi 3 Novembre 2017 dans la rubrique Divers | Lu 1782 fois



Commentez cette information